Le brevet de sécurité routière (BSR)

Depuis 1997, le brevet de sécurité routière (BSR) est une formation obligatoire pour pouvoir conduire un deux roues dès l’âge de 14 ans. Il permet également la conduite d’une voiturette à 16 ans.

Le BSR a été mis en œuvre à la suite d’un constat : l’augmentation du nombre d’accidents chez les jeunes.

En cause : des véhicules de plus en plus performants et complexes à utiliser et la circulation de plus en dense. Sans oublier le côté ludique du cyclomoteur, souvent considéré comme un jeu chez les jeunes.

L’objectif de cette formation est clairement d’intégrer la sécurité routière à la formation scolaire générale, tout en sensibilisant et en informant sur les risques, les règles et le respect des autres.

Cette réglementation ne s’applique qu’aux personnes nées après le 1er janvier 1988.

La formation du brevet de sécurité routière se déroule en deux parties, une partie théorique et une autre pratique.

La théorie est dispensée au collège et est validée par une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR).En cinquième, elle sera de niveau 1 (ASSR1) et de niveau 2 en troisième (ASSR2). L’obtention de cette attestation est une condition obligatoire pour s’inscrire ensuite aux cours pratique du brevet de sécurité routière.

Cinq heures de cours pratiques assurées par des formateurs qualifiés exerçant pour des structures agréées (autos-écoles, associations socio-éducatives…) sont nécessaires pour obtenir la carte du BSR. Il est possible de participer à ces exercices avec son propre véhicule, à la condition qu’il soit assuré.

L’élève apprend alors concrètement à s’insérer et à quitter la circulation, à franchir les intersections, changer de direction et à se positionner sur la route.

Tout au long de cette formation, l’accent est mis sur les facteurs risques de la conduite, le respect des règles et le respect des autres.

A l’issue de ces apprentissages, le détenteur du BSR peut conduire un cyclomoteur à deux ou trois roues, de 50 cm3 de cylindrée maximum, et ne doit dépasser 45 km/h. Le port du casque est bien sûr obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *