Les stages de récupération de points

Instauré en 1992, le permis de conduire à points a pour but de responsabiliser et sensibiliser les automobilistes aux dangers de la route. En 2009, 92 123 permis ont été retirés suite à des infractions au code de la route. Ce chiffre est actuellement, pour la première fois, en légère baisse.

Chaque conducteur dispose d’un capital de 12 points (sauf les jeunes conducteurs : 6 point). En cas d’infractions, des points sont retirés du permis de conduire. Il est alors possible de participer à des stages de sensibilisation à la sécurité routière. Et de récupérer quatre points maximum.

Ce stage est payant (environ 245 €) et se déroule pendant deux jours consécutifs, dans un centre agréé. Il est encadré par deux animateurs agréés par le Ministère des transports (un psychologue et un formateur à la sécurité routière).

Il doit être considéré comme une formation complémentaire à l’examen du permis de conduire. Il aborde à ce titre certains thèmes peu ou pas évoqués, tels les comportements à risque et les accidents de la route.

La première journée est orientée vers la présentation de données chiffrées et la description de la réalité de la route. La logique de l’accident et les comportements au volant sont également étudiés.

La seconde journée est davantage axée sur l’aspect pratique de la sécurité routière. Les lois dites physiques (freinage, vitesse) sont analysées, ainsi que les limites des véhicules actuels et les risques liés à l’alcool, à la drogue ou aux médicaments.

A l’issue de ce stage, une attestation est remise aux participants. Une fois informés de la présence des stagiaires par le centre de stage, la Préfecture réattribue automatiquement les points retirés, dans une limite de quatre points. Pour les jeunes conducteurs, cette attestation permet également de se faire rembourser le montant de l’amende de l’infraction.

A défaut de participer à ces stages, la récupération des points se fait automatiquement au bout de trois ans sans infractions.

(A noter qu’une loi du 8 février 2011 est en cours d’adoption. Elle ramènerait le délai de récupération des points à deux ans. Le délai de récupération d’un point passerait d’un an à 6 mois. Enfin, il serait possible de réaliser un stage de récupération des points tous les ans (contre tous les deux ans).)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *