La poésie au secours des deux-roues

Organisée à l’occasion du salon de la moto, du scooter et du quad, qui s’est déroulé du 29 novembre au 4 décembre dernier porte de Versailles à Paris, la récente campagne de sensibilisation de la Sécurité Routière à destination des deux-roues motorisés avait pour thème la poésie.

Jusqu’alors adepte des moyens directs, voire brutaux et violents pour faire passer ses messages, la Sécurité Routière a choisi un nouveau support pour sensibiliser et prévenir les dangers liés à la conduite d’un véhicule deux-roues.

Partant du constat de l’Observatoire interministériel de la sécurité routière (ONISR) selon lequel « les deux-roues motorisés représentent moins de 2 % du trafic et près du quart (23,8 %) des personnes tuées sur la route », la sécurité des motards et des motocyclistes est plus que jamais une priorité pour tous.

Finies donc les vidéos violentes, bien que réalistes, destinées à sensibiliser aux dangers de la route. Les conducteurs de deux-roues motorisés ont fait l’objet d’une campagne de prévention utilisant la poésie comme arme de persuasion.

Le principe de l’opération consistait à déposer un panneau en forme de casque au rétroviseur de chaque véhicule deux-roues motorisé. Le conducteur de l’engin, après avoir pris connaissance du poème réalisé sous la forme d’un acrostiche, était invité à rejoindre le stand de la Sécurité Routière, afin d’obtenir des informations relatives à l’équipement idéal d’un conducteur de deux-roues. Un jeu était également organisé dans le but de vérifier et de renforcer les connaissances de chacun sur le sujet.

Loin des images dures et choquantes habituellement véhiculées, cette nouvelle façon de sensibiliser apparaît comme un changement de cap radical pour la Sécurité Routière. Reste à savoir si cette tentative d’apporter un peu de douceur dans cet univers où dangers et accidents sont monnaie courante s’avérera efficace.

Voici l’intégralité du poème :

952 km depuis qu’il a sa moto. Il fait partie des
Conducteurs amoureux de leur bécane,
De ceux qui aiment la route à l’air libre. Après
2 semaines de lune de miel, il est accro aux courbes de ses
Roues, à ses envies d’adrénaline, à ses rythmes
motorisés. Ensemble, ils
ont signé pour une grande histoire. Elle a
perdu son rodage entre ses mains, lui
la couve d’un regard passionné. Leur
vie à 2 s’écrit au rythme du compteur, c’est
sûr, ensemble, ils iront loin ;
la nuit, il rêve, elle met les gaz et la
route s’offre à eux. Ils dépassent le trafic et filent
en duo pour une échappée sauvage. Au kilomètre
2010, il l’entraîne plus vite encore, elle ne lui dit jamais non, ils foncent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *