Radars automatiques : Les radars automatiques sont hors la loi !

Un rapport confidentiel révélé mardi par le magazine « Auto-plus » met en cause la qualité des mesures de vitesse des radars automatiques.

Le rapport confidentiel du ministère de l’intérieur révélé mardi 23 Octobre 2007 par le magazine « Auto-plus » met au grand jour le fait que les radars automatiques installés sur nos routes et autoroutes françaises ne seraient pas correctement réglés.

Les radars automatiques sont basés sur une technologie nécessitant une grande précision pour être fiable. En effet, d’après l’arrêté du 7 janvier 1991 : « l’installation des cinémomètres à poste fixe doit être réalisable au moyen d’un dispositif permettant d’ajuster l’angle de l’axe du lobe principal d’émission par rapport à l’axe de la route. Ce dispositif doit avoir une précision d’au moins un demi-degré d’angle ». En d’autres termes, lors d’un contrôle radar, il est nécessaire de positionner le radar selon un angle précis (25°) par rapport à la route au risque de fausser les mesures en défaveur du conducteur. Il semblerait que ce positionnement ne soit malheureusement pas très souvent respecté !

Exemple pratique : Si le radar est positionné avec un angle de 22° par rapport à la route, le radar peut enregistrer un véhicule avec une vitesse supérieure à la réalité de 10 à 13 %. Si la limitation de vitesse est de 110 kilomètres / heure, vous vous ferez flasher à une vitesse théorique de 115,5 kilomètres / heure alors que vous rouliez à 104 kilomètres / heure !

Il faut savoir que 80 % du chiffre d’affaire généré par les radars automatiques sont dus à des excès de vitesse de 1 à 19 km/h, soit une perte d’un point et 45 euros d’amende (90 euros en agglomération).

De ce fait, des milliers de conducteurs auraient reçus une amende alors qu’ils roulaient en dessous du seuil de tolérance.

Affaire à suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *