La préfecture de police de Paris mène l’opération « Carton jaune » en partenariat avec la mairie de la capitale

Du 7 au 11 juillet, c’est un peu la semaine de bonté de la préfecture de police de Paris ! L’opération « Carton jaune » est menée en partenariat avec la mairie de la capitale. Certaines infractions font l’objet d’un carton jaune remis par les agents en lieu et place d’un véritable PV. Ces agents, non verbalisateurs pendant une semaine, assortissent leur carton jaune d’explications sur les dangers de l’incivilité dans la circulation en ville. Et sur la nécessité de prendre garde en permanence aux autres usagers de l’espace public à commencer par les plus vulnérables, piétons et cyclistes.

Sont seules concernées, les infractions « les plus courantes » : petits excès de vitesse pour les deux et quatre roues, motards présents dans les couloirs de bus, sans oublier les fautes commises par les piétons et cyclistes. « Attention, avertit néanmoins le Préfet de police Michel Gaudin, les fautes les plus dangereuses, comme le franchissement des feux rouges, les grands excès de vitesse ou le non-port du casque moto, restent, elles, bel et bien réprimées ».

La mairie de Paris et la Préfecture de police lancent en parallèle un kit pédagogique ciblant « l’angle mort » dans lequel les deux-roues échappent à la vue des conducteurs de véhicules lourds : camions mais aussi autobus ou camionnettes… Une sensibilisation à l’adresse des cyclistes, qui souvent ignorent l’existence de ce risque vital, mais aussi des conducteurs professionnels.

Source : News Press

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *