Sécurité routière : les enfants mal attachés en voiture

L’association Prévention Routière, en partenariat avec l’enseigne de puériculture Bébé Confort, a mené une enquête en février dernier dans le but d’observer la « qualité de la fixation et l’utilisation des sièges autos de près de trois-cents enfants ». Réalisée à Paris, avec la Préfecture de Police, cette enquête a révélé de nombreuses erreurs et négligences de la part des parents, mettant ainsi la sécurité de leurs enfants en danger.

En effet, alors que l’obligation d’attacher les enfants en voiture remonte à vingt ans, il apparaît, au travers de cette enquête, que deux enfants sur trois sont encore mal attachés, voire pas du tout pour certains. Ces résultats ont de quoi inquiéter, surtout quand on sait que cinquante-quatre enfants de moins de dix ans ont trouvé la mort en voiture en 2010, et que mille-quatre-cent-soixante-dix-neuf autres ont été blessés.

Des règles de prudence s’imposent donc. Or, la prévention Routière a constaté lors de son enquête des erreurs quant à l’installation de l’enfant dans le siège, mais aussi des défauts de l’installation du siège.

Les membres de l’association qui ont mené l’enquête ont ainsi pu observer des ceintures vrillées, mal tendues ou qui ne passaient pas dans les emplacements prévus à cet effet pour les sièges, ou encore un harnais lâche, vrillé ou une ceinture trop près du cou de l’enfant.

De plus, cette enquête nous fait aussi découvrir que seulement 10 % des enfants de moins de deux ans sont correctement attachés. En ce qui concerne les enfants plus âgés, et alors qu’un rehausseur doit être utilisé pour les moins de dix ans mesurant moins d’un mètre trente cinq, 20,5 % sont attachés avec une ceinture de sécurité destinée aux adultes.

Aussi, et même si des progrès sont à mentionner depuis cinq ans, la sécurité des enfants sur la route est trop importante pour supporter des négligences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *