« Google Car », la voiture autonome

Après le pilotage automatique des avions et celui des bateaux, la « Google Car » explore le pilotage automatique des voitures. Premier véhicule à se passer de toute intervention humaine, elle utilise un ordinateur de bord pour parvenir à la bonne destination, préalablement rentrée. Développée par Google, depuis 2010, elle offre un résultat impressionnant : la voiture est en mesure d’identifier les autres véhicules et de suivre rigoureusement, le code de la route. Actuellement, l’état du Nevada est le seul où la « Google Car » peut circuler sur la route. Aujourd’hui, elle compte déjà, plus de 350 000 kilomètres et n’a connu qu’un incident mineur, dû à une erreur humaine en mode manuel.

Une expérience inédite s’est produite, il y a quelques jours, amenant un civil, Steve Mahan, à être le premier à tester la « Google car ». Ayant perdu 95 % de ses facultés visuels, cet aveugle s’est prêté au jeu, sans inquiétude. Il s’est laissé conduire, de son domicile au fast-food, puis, tout en mangeant son repas, s’est dirigé vers son pressing, pour récupérer des vêtements, avant de rentrer chez lui, sans encombre. Pour l’expérience et pour des raisons juridiques, la sortie s’est effectuée avec le soutien de la police. Par ailleurs, une personne occupait le siège passager, pour pallier tous problèmes. Selon le magazine 20 minutes, qui a interrogé Google, l’expérience n’a requis aucune balise externe. L’itinéraire a été noté dans l’ordinateur, avec la position du restaurant et notamment, celle des fenêtres du drive-in.

Si la technologie est encore à parfaire, l’homme doit se préparer à l’arrivée de ce type de véhicule, qui pourra se révéler, à l’avenir, plus prudent qu’un humain, et ne souffrira, ni de la fatigue, ni du téléphone au volant. Par ailleurs, et à l’image de l’expérience conduite, la portée de cette innovation pour des personnes aveugles est considérable, leur offrant « l’indépendance et la flexibilité d’aller dans des endroits où ils veulent aller et où ils ont besoin d’aller… » (Steve Mahan)

Une réponse à « Google Car », la voiture autonome

  1. Avocat dit :

    C’est une très bonne nouvelle, si on couple cela avec un véhicule qui ne pollue pas, l’avenir semble être radieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *