Généralisation des tourne-à-droite pour les vélos strasbourgeois

Destinés à fluidifier la circulation, mais aussi à officialiser une pratique largement répandue, les tourne-à-droite vont faire l’objet d’un large développement à Strasbourg dans les semaines à venir.

Cette initiative fait suite à quatre années de tests, réalisés à cinq carrefours de la capitale alsacienne. En effet, depuis 2008, les cyclistes strasbourgeois ont la possibilité, à ces carrefours spécifiques, de tourner à droite lorsque le feu est rouge. A condition toutefois de demeurer vigilant et de respecter le code et les usagers.

Ainsi, la municipalité prévoit la mise en place de soixante nouveaux tourne-à-droite d’ici la fin de l’été, lesquels seront situés dans des artères majeures de la ville, à des carrefours stratégiques. Celui des rues Schongauer et Haslach, de même que celui de l’avenue Colmar et la rue Offenstein bénéficieront d’une nouvelle signalisation.

Le panneau – un triangle rouge comportant un cycliste et une flèche jaunes indiquant la droite – permettra aux cyclistes de tourner sans avoir à s’arrêter, ce qui devrait rendre leur circulation plus agréable.

Cette considération apportée aux deux roues non motorisés s’inscrit dans le développement de ce mode de circulation en ville, et va ainsi dans le sens d’une incitation à privilégier le vélo, notamment en raison de son intérêt écologique.

C’est d’ailleurs après avoir sollicité l’association de cyclistes Cadr 67 que la ville a pris sa décision d’installer des tourne-à-droite pendant quatre ans, à des carrefours sans dangers particuliers. Il est à noter, à ce titre, que depuis cette mesure, aucun accident n’a été constaté.

Toutefois, même si ces tourne-à-droite auront pour conséquence d’améliorer la circulation des vélos, il n’est pour autant pas question de leur offrir tous les droits. C’est pourquoi la municipalité, en collaboration avec le parquet et la police, souhaite ajuster et diminuer les montants des sanctions en cas d’infraction, afin d’établir une équité par rapport aux véhicules motorisés. Et de sanctionner au plus juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *