L’arrivée des radars tronçons sur les routes de France

Depuis le 20 juin dernier, un radar tronçon surveille les automobilistes circulant dans le département du Doubs, plus précisément à Beurre, où ce dispositif a été installé sur deux kilomètres, à l’approche du tunnel de la RN 57.

Prévue de longue date, l’installation sur les routes françaises de ces radars d’un nouveau genre est désormais officielle. Leur mise en place est en route, et ils devraient être quarante d’ici la fin 2012.

Opérationnels dès le mois d’août, ces radars tronçons, dont l’objectif est de calculer la vitesse moyenne des automobilistes sur plusieurs kilomètres, sont jusqu’ici en période de rodage.

Outre le radar tronçon du Doubs, un second va bientôt voir le jour. Il sera installé le 26 juin sur le pont de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique, et contrôlera la vitesse dans les deux sens sur une distance de 3,5 kilomètres. Un peu plus tard, en juillet, c’est le Lot-et-Garonne qui verra la nationale 21, à Pujols, équipée de l’un de ces nouveaux moyens de contrôle. Sur une portion de route de 4,9 kilomètres, choisie en raison du nombre important d’accidents ou d’excès de vitesse constatés, ce radar sera précédé d’un radar pédagogique. De même que ceux de Beurre et de Saint-Nazaire.

Destinés à lutter contre certaines attitudes au volant, consistant à freiner à proximité d’un radar avant d’accélérer après son franchissement, ces dispositifs visent avant tout à sensibiliser les automobilistes à la dangerosité de leurs comportements. Et ainsi à faire chuter le nombre d’accidents mortels.

Enfin, dernière précision avant de prendre le volant cet été : ces radars tronçons disposent d’un système infrarouge, et ne flashent pas les véhicules lorsqu’ils sont contrôlés à une vitesse excessive. La vigilance et la constance sont donc plus que jamais de rigueur sur les routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *