Une proposition de loi pour apprendre les « 5 gestes qui sauvent » aux candidats au permis.

En cas d’accident de la route, en particulier dans les cas de détresses graves, tout se joue dans les tout premiers instants qui suivent l’accident, avant l’arrivée des secours.

Les premiers témoins sont souvent les seuls à pouvoir intervenir de manière décisive… à condition de connaître les gestes de premier secours.

On estime que 1 000 à 1 500 vies pourraient être sauvées chaque année si, sur les lieux d’un accident, les témoins maîtrisaient ces gestes.

C’est pourquoi Jean Ueberschlag, député UMP du Haut-Rhin, propose de rendre obligatoire, dans le cadre de la formation au permis de conduire, l’apprentissage des notions élémentaires de premiers secours dites des  » cinq gestes qui sauvent  » : alerter, baliser, ranimer, comprimer et sauvegarder.

Selon Jean Ueberschlag,  » cet enseignement, qui bénéficie d’un large consensus auprès des médecins de premiers secours, des SAMU et des sapeurs-pompiers, pourrait être dispensé par les associations de secourisme déjà existantes « .

Source : La Prévention Routière – News Press 10/10/2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *