Drogue au volant : enquête sur un nouveau fléau

La prise de stupéfiants au volant entraîne un risque conséquent d’accidents de la route. Cannabis, haschich, shit, marijuana, … autant de noms pour désigner ce qui pourrait un jour être en passe de devenir la 1ère cause d’accidents mortels en France.

Si les accidents mortels liés à l’alcool et à la vitesse diminuent, ce n’est pas le cas de ceux causés par la prise de drogue. En effet, dans l’Oise, elle est pour la 1ère fois cette année LA première cause de mortalité au volant. Estimée à 12% des causes de morts sur la route dans le département en 2010, la drogue atteint cette année 31% des raisons d’accidents fatals dans la région, avec 10 morts en 2012. Un chiffre en hausse plutôt inquiétant, quand on sait que les accidents mortels étaient jusqu’alors majoritairement imputables à la vitesse, à l’alcool et aux fautes de comportements.

Un phénomène dû à l’évolution de la société

La forte hausse de la consommation des stupéfiants serait le reflet de nouvelles conduites addictives, principalement chez les 18-35 ans. Fort heureusement, peu de drogues dures pour nos jeunes automobilistes, il s’agit la plupart du temps de cannabis.

En réalité, on assiste à une sorte d’inconscience de la part des consommateurs de drogues dîtes «douces». Les mentalités ont peine à évoluer, et les fautifs ne se rendent souvent pas compte des effets produits par les «stups». Les conséquences sur la conduite sont pourtant exactement les mêmes que celles engendrées par l’alcool : allongement des délais de réaction, troubles de la vision, perte d’équilibre…

Face à ce fléau, la répression fait rage. Les contrôles préventifs augmentent, et les sanctions pleuvent : conduire sous l’emprise de stupéfiants peut être puni par 2 ans de prison et 4500€ d’amende. Et en cas de récidive, c’est l’immobilisation, voire la confiscation du véhicule.

Cependant, les risques liés à l’usage des stupéfiants ont du mal à être intégrés, et les consommateurs campent sur leur position. La lutte contre la drogue au volant s’annonce donc très compliquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *