S’accrocher à sa vie plutôt qu’à son volant

Le 21 septembre dernier, un nouveau spot télévisé de la Sécurité routière a vu le jour sous fond d’humour noir, afin d’inciter les automobilistes n’étant pas en condition de rouler, d’avoir le réflexe salvateur de céder le volant à une personne apte à conduire. Généralement choquantes à l’extrême, les petites scénettes de ce film mises cette fois sur le rire, pour favoriser la prise de conscience des risques d’accident en état d’ébriété, de fatigue ou sous l’influence de médicaments.

Placé au centre de la campagne de prévention, ce spot télévisé met en scène un conducteur incapable de lâcher son volant que ce soit pour aller à une réunion de travail, profiter d’un restaurant en famille, faire des longueurs à la piscine, ou encore se rendre aux toilettes. Une attitude risible au premier abord, qui dépeint pourtant un état de fait manifeste, en témoigne le baromètre publié par l’Ifop en avril, où la moitié des interrogés admettaient ne jamais, ou rarement, passer le volant.

Savoir passer le volant

La fatigue, l’ivresse ou la prise de médicaments altèrent le comportement des conducteurs et constituent les principaux facteurs d’implications dans les accidents de la circulation. Le plus souvent, les individus concernés surévaluent leurs propres forces en raison d’un sentiment de puissance, malgré les risques évidents. Mais de toute évidence, savoir passer le relai est indispensable dans une telle situation, pour éviter de se mettre en danger ou nuire aux autres passagers du véhicule.

Après « Boire ou conduire, il faut choisir » ou « Sam, c’est celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas », le nouveau refrain à destination des automobilistes, s’inscrivant dans le quotidien de la route, pourrait bien être « Passe le volant ». Une rengaine simple à mémoriser, et espérons à mettre en pratique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *