Limitation prochaine du périphérique parisien à 70 km/h ?

Autrefois envisagée au nom de l’amélioration de la sécurité routière, la limitation de vitesse du périphérique parisien est aujourd’hui évoquée au titre de la préservation de l’environnement et de la réduction des nuisances sonores. Une baisse peu conséquente de 80 à 70 km/h qui devrait néanmoins provoquer le mécontentement des nombreux automobilistes, qui parcourent chaque jour le bitume du boulevard circulaire de la capitale.

La Mairie de Paris serait actuellement en train de plancher sur le projet. Cette rumeur émise il y a seulement quelques semaines, pourrait donc bien voir le jour d’ici la fin de l’année. « Nous n’avons pas encore le papier d’autorisation, mais tout devrait se régler dans les semaines qui viennent », explique l’adjoint au Maire de Paris, Renaud Dutrey. Une application qui promet de rembrunir une fois de plus, l’humeur déjà maussade des réputés parisiens.

Un coup dans l’eau

Tentative avortée lors du précédent quinquennat, la diminution de la limitation de vitesse sur le périphérique parisien n’est finalement pas restée lettre morte, au grand dam des conducteurs. Fluidification du trafic, baisse des nuisances sonores, réduction de la pollution,… on n’en finit plus d’énumérer les promesses merveilleuses de cette nouvelle mesure restrictive. Pourtant, compte tenu du fait que 1, 3 millions de véhicules parcourent tous les jours le grand boulevard, on a quelque peu du mal à y croire.

En effet, il y a peu de chance pour que cette baisse de 10 km/h n’ait de véritable impact sur la fluidité du trafic ou encore le volume sonore issu du périphérique, dû notamment aux coups de klaxon répétitifs et brusques accélérations. Sans compter qu’à 70 km/h, il n’est pas possible d’utiliser pleinement sa 5ème vitesse, obligeant le conducteur à rétrograder constamment. Les bienfaits en termes de minimisation de la pollution atmosphérique sont donc encore à démontrer.

Quoiqu’il en soit, une réunion devrait se tenir très prochainement entre la préfecture et la mairie afin d’évoquer tous les changements nécessaires s’agissant des panneaux et radars. Un coût supplémentaire exorbitant pour une mesure sans nul doute peu utile… Français, françaises, il va encore falloir se serrer la ceinture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *