Sécurité routière : et si la prévention était la solution ?

Alors que la mortalité routière a été particulièrement élevée ce mois de juillet, il semble plus que jamais légitime de s’interroger sur la pertinence et l’efficacité des dispositifs de lutte contre l’insécurité routière.

Et, cela alors même que le premier radar tronçon vient d’être installé en France, près de Besançon sur la RN 57. Après sa mise en place le 20 juin dernier, et une période de test pour familiariser les automobilistes et vérifier le fonctionnement de l’appareil, ce radar nouvelle génération permet de mesurer la vitesse moyenne des automobilistes sur une fraction de route déterminée. Dans le cas présent, la vitesse est limitée à 70 km/h sur une portion de deux kilomètres. Résultat : 459 infractions constatées sur une période de … trois jours.

Si ces chiffres laissent perplexes l’association 40 millions d’automobilistes, ils soulignent également l’accent mis en France sur la répression. Parfois au détriment de la prévention et de la sensibilisation.

Toutefois, certaines communes, à l’image de Dives-sur-Mer, dans le Calvados, ont décidé de faire de la prévention un outil privilégié dans la lutte menée contre l’insécurité routière. Et cela semble fonctionner, puisque la circonscription Dives-Cabourg-Houlgate ne compte aucun accident mortel à son actif, et ce depuis plusieurs années.

Dans cette optique, et afin de renforcer la prévention notamment à l’égard des vacanciers, une opération a été menée mardi dernier, sollicitant la présence de quinze policiers, CRS et motards spécialisés en recherche de produits stupéfiants. L’opération aura duré deux heures, au terme desquelles aucune sanction n’aura été appliquée. Mais les conducteurs de deux-roues, voitures et camions contrôlés auront bénéficié d’une séance de prévention, toujours utile lorsque l’on prend le volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *