Chicago se mobilise pour les piétons

On parle souvent des accidents de la route, impliquant camions, automobiles, ou bien motos. Mais il est une catégorie d’usagers qu’on oublie souvent de mentionner : les piétons. C’est dans une optique de sécurisation des passants que la ville de Chicago décide d’agir.

Non négligeables, les accidents de la route entre les voitures et les piétons font nombre de dégâts. La ville de Chicago en a recensé 17 000 sur une période de 4 ans, entre 2005 et 2009. 16% de ces accrochages ont entraîné de graves blessures pour les passants concernés, voire dans certains cas, la mort. C’est pour faire face à ce fléau que la ville décide de réagir. Son but ? Réduire de 75% le nombre de piétons blessés, et éliminer les accidents mortels dans leur totalité. Ambitieuse, la proposition l’est, mais rien n’est impossible pour la ville de Chicago, qui fait tout son possible pour protéger les passants des dangers de la route.

Des changements majeurs

Pour promouvoir son potentiel piétonnier, Chicago prévoit un remaniement conséquent de son fonctionnement, avec des changements importants, aussi bien dans le centre ville qu’en périphérie. Pour parvenir à son objectif, il lui faudra notamment financer plus de 250 améliorations de l’infrastructure routière. Dans la même optique, de nombreux projets voient le jour, comme celui de la création d’îlots piétonniers au milieu des grandes artères à plusieurs voies, mais aussi, la mise en valeur de passages cloutés mieux renseignés, ou encore la multiplication des feux de signalisation destinés aux passants. Ces mesures, parmi d’autres, font partie du tout nouveau plan de sécurité des piétons de Chicago, qui fait suite à une étude minutieuse des décès ayant eu lieu dans la ville. Les résidents des principaux quartiers concernés ont même adressé leurs recommandations afin d’aider la mégapole du Midwest à établir son projet.

Un défi de taille que Chicago compte bien relever, pour revenir à un taux d’accidents plus bas que celui des autres grandes villes mondiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *