Ados et sécurité routière : des PV dans un bus

Même si l’obligation est bien réelle, ils sont peu nombreux à la boucler dans le bus qui les conduisent au collège, au lycée, ou qui les ramènent chez eux. La ceinture de sécurité est pourtant obligatoire, depuis le décret de 2003 élargissant son port aux passagers des véhicules de transport en commun, dans la mesure où le bus en est équipé.

De même que pour les voitures, cette mesure est un des principes de base dans le cadre de la sécurité routière.

On constate toutefois que collégiens et lycéens ne se sentent guère préoccupés par ce dispositif. Le bus étant souvent considéré comme un lieu de défoulement avant ou après l’école, où les contraintes quelles qu’elles soient ne sont pas de mise.

Les comportements de ces adolescents dissipés peuvent néanmoins s’avérer perturbants pour les conducteurs de bus, et mettre en danger l’ensemble des passagers.

C’est dans cette optique que plusieurs chauffeurs de Pithiviers (Loiret) ont alerté les gendarmes, afin que ceux-ci viennent eux-mêmes constater ces attitudes à risque.

Et le résultat a été pour le moins radical : 126 procès-verbaux de 135 € chacun ont été établis !

De quoi susciter une prise de conscience générale, pourrait-on croire. La réaction a plutôt été celle de l’indignation du côté des parents, face à ce qu’ils jugent être un abus d’autorité.

Du côté des gendarmes, le discours est bien sûr tout autre, ces derniers arguant que la sécurité des enfants, et de tous en général, n’a pas de prix. Ne vaut-il mieux pas, en effet, payer 135 € que de devoir affronter la nouvelle du décès de son enfant lors d’un accident de la route ?

La question a le mérite d’être posée. Reste à espérer que cette visite surprise aura eu l’effet de dissuader les plus chahuteurs, et d’inciter tous les élèves à boucler leur ceinture désormais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *