Accidents de la route au travail : les entreprises réagissent

Les chiffres sont inquiétants : la route, bien que responsable de seulement 10 % de l’ensemble des sinistres liés au travail, est à l’origine de la moitié des décès. C’est en tout cas ce que révèlent les statistiques de la branche accidents professionnels de l’assurance maladie. Enquête sur un fléau trop souvent ignoré.

466, c’est le nombre de salariés qui ont été tués lors d’un accident de la route en 2011. Cela s’avère d’autant plus grave que cela correspond à 62 morts de plus que l’année précédente. Les accidents routiers ont provoqué cette année-ci 7 325 invalidités permanentes et ont, par la même occasion, fait perdre 5 330 millions de journées de travail, ce qui représente un coût humain et financier conséquent pour les entreprises et les collectivités.

Pourquoi de tels chiffres ? Il se pourrait bien que la crise soit passée par là : les tensions qu’elle génère entraînent des conduites plus insouciantes, nerveuses et risquées, qui contribuent à l’augmentation des accidents.

Et les entreprises dans tout cela ?

Les entreprises, réalisant peu à peu l’importance de ces dommages, mettent de plus en plus en place des actions de prévention pour y faire face. Elles disposent, en effet, d’un large choix de techniques qui pourraient contribuer à la baisse de leur sinistralité.

Réunions de sensibilisation et d’information, campagnes de communication, via les e-mails, l’intranet ou bien le journal interne de l’entreprise, ou encore formations à base de simulateurs ou d’internet : les solutions sont nombreuses.

Elles peuvent pour cela faire appel à des organismes spécialisés dans la sécurité routière, qui donneront des formations dans les domaines de l’organisation des déplacements, du management de la flotte de véhicules, des règles d’utilisation du système de navigation et du téléphone, et du comportement au volant.

Pour faciliter ce droit à la formation, il faut savoir que des aides sont mises en place par les caisses régionales d’assurance maladie, dans le but d’aider les entreprises à réduire les accidents des salariés.

Ainsi, après 10 ans d’efforts, l’entreprise Dekra France a réduit son taux de sinistralité de plus de 20%! Il suffit maintenant de suivre l’exemple …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *