Comment lutter contre la somnolence au volant ?

Première cause d’accidents sur l’autoroute, la somnolence n’en finit pas de faire des ravages. Celle-ci est en effet à l’origine d’un accident mortel sur trois sur autoroute, d’après la Sécurité Routière. Alors, comment améliorer les choses ? Des chercheurs du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ont eu une brillante idée.

Lutter contre la somnolence au volant, c’est l’une des priorités absolues en termes de sécurité routière. C’est pour solutionner ce problème que des chercheurs du laboratoire « Sommeil, attention et neuropsychiatrie » de l’Université Bordeaux Segalen / CNRS se sont penchés sur la question. Et le résultat de la recherche est pour le moins étonnant. Il y aurait, en effet, un rapport entre l’influence du café et de la lumière bleue sur la conduite, et notamment sur la somnolence sur la route.

De la lumière bleue pour rester éveillé

Les chercheurs de Bordeaux ont démontré que l’attention de l’automobiliste était stimulée de la même manière par la caféine que par une exposition continue du conducteur à une lumière bleue. Explications ? « La lumière bleue est célèbre pour agir sur certaines cellules de la rétine impliquées dans le contrôle de l’éveil. En stimulant ces cellules, on diminue la production de mélatonine, une hormone qui déclenche la somnolence. » C’est ce que nous déclarent les chercheurs dans leur communiqué.

Pour prouver l’exactitude de leur propos, l’étude a été réalisée sur 48 conducteurs masculins. Chacun d’entre eux a du effectuer un trajet de 400 km sur l’autoroute, ceci entre 1h et 5h du matin. Chaque conducteur a fait la route à trois reprises, avec une semaine d’intervalle : pour le premier trajet, ils avaient bu deux tasses de café contenant 200mg de caféine. Pour le second, c’est deux tasses de café décaféinés qu’ils ont dû ingurgiter, en guise de placebo. Enfin, lors du dernier trajet, les automobilistes étaient exposés à la lumière bleue. Les scientifiques ont par la suite mesuré le nombre de franchissements inappropriés de lignes latérales, révélant un signe de somnolence.

Résultat: 15 franchissements avec lumière bleue, 13 avec café et 26 avec placebo.

La lumière bleue, aussi efficace que le café ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *