Objectif moins de 2 000 tués sur les routes en 2020

Le Ministre de l’intérieur, Manuel Vals, a en effet fait part de son objectif en matière de sécurité routière lors d’une conférence de presse, mardi dernier. C’est également au cours de cette journée que le Conseil National de la sécurité routière (CNSR), en veille depuis 2008, a repris du service.

L’occasion pour le Ministre d’insister sur les axes prioritaires qu’il souhaite voir développés.

Aussi, et alors que 3 963 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises en 2011, Manuel Vals a affirmé sa volonté de mettre tout en œuvre pour réduire de façon significative ce chiffre, et de le porter au-dessous du seuil des 2 000 tués en 2020.

Il compte pour cela sur le travail du CNSR, qu’il a invité à plancher immédiatement sur le sujet, notamment sur deux axes principaux : les facteurs accidentogènes (alcool, vitesse et produits stupéfiants) et sur les « catégories d’usagers de la route les plus exposés », à l’image des 18-24 ans et des deux-roues.

Le CNSR devrait ainsi être en mesure de faire part au Ministre de ses premières propositions au premier trimestre 2013, en vue du Comité interministériel de la sécurité routière.

C’est également dans cette optique de sensibilisation et de réduction du nombre de tués que 200 nouveaux radars automatiques seront installés l’an prochain. De même, les radars actuellement en place seront progressivement remplacés, afin de moderniser le parc existant. A noter que la tendance pour 2013 sera aux radars « vitesse moyenne », et aux radars « discriminants », destinés à faire la distinction entre les véhicules légers et les poids lourds.

Sans oublier les radars mobiles nouvelle génération, appelés à faire leur apparition dès janvier 2013.

Autant de mesures qui s’inscrivent logiquement dans la démarche de lutte contre l’insécurité routière. Reste à attendre les résultats…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *