Une invitation à l’insécurité routière !

Vinci Autoroute lance actuellement un nouveau service visant à donner à ses usagers, des informations sur la météo et le trafic. Pour en faire la promotion, ce concessionnaire de plus de 4 000 kilomètres d’autoroutes en France, utilise ses panneaux lumineux et encourage les automobilistes à appeler le 3605 ! N’est-ce pas une invitation à téléphoner en conduisant ?

Une incitation, tout de suite démentie, par Daniel Raphael, chargé de communication de l’entreprise, qui précise que le service est – naturellement – destiné à être utilisé « en amont, pour anticiper et accompagner le trajet » . Malgré tout, l’article R.412-6-2 du Code de la Route souligne que « le fait de placer, dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation, un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation, est interdit. » Tout écart est passible d’une amende de 4ème classe et à la confiscation de l’appareil…

Rappelons, ici, que l’usage du téléphone représente 10 % des accidents corporels et constitue le troisième facteur de risques sur la route. Conscient de cet état, Vinci Autoroute dépense de l’argent – à travers sa fondation – pour établir des études et des campagnes contre son utilisation. Une démarche, qui vient s’ajouter à celle – plus punitive – décrite dans l’article R.412-6-1 du Code de la Route. Le premier texte prévoit une amende de 135 € et un retrait de trois points pour tous les contrevenants.

De récentes études tendent à prouver que si l’usage du téléphone, tenu à la main, est interdit, celui du kit mains libres – aujourd’hui toléré – est tout aussi accidentogène. Il provoquerait des changements de comportements entraînant une fixation du regard droit devant, au détriment des rétroviseurs et du compteur de vitesse…

Source : France 3 Midi Pyrénées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *