L’arrivée de 200 radars pour 2013

L’année 2013 verra l’installation de 200 nouveaux radars, dont la plupart seront issus de la « nouvelle génération ». Frédéric Péchenard, délégué interministériel à la sécurité routière, précise que « les anciens modèles seront remplacés par des radars-tronçons, des radars discriminants et des radars mobiles ».

Les premiers – déjà présents, par exemple, sur le pont de Saint-Nazaire – sont constitués de deux lignes de radars (avec lecteurs de plaque d’immatriculation) installées sur une portion de route. Une photo est prise au niveau de la première ligne, puis de la seconde : la vitesse moyenne est alors calculée et permet de déterminer si la voiture en question, était ou non, en excès de vitesse. Les radars-tronçons seront indiqués par un panneau « contrôle radar fréquent » situé à 1 ou 2 kilomètres avant la première ligne.

Les radars discriminants sont des engins fixes qui font la différence entre un véhicule classique et un poids lourd et qui sont en mesure de déterminer quel est le véhicule en infraction sur une photo qui en montre deux.

Et enfin, les radars « mobiles-mobiles » où les engins seront à l’intérieur d’une voiture banalisée, insérée dans le trafic. Sans flash, il est parfaitement indétectable de l’extérieur car il fonctionne en système infrarouge. En plus, il peut noter les infractions sur plusieurs voies et dans les différents sens de circulation.

Pour informations, les radars-tronçons et les radars discriminants ont une marque de tolérance de 5 km/h en dessous de 100 km/h et de 5 % au-dessus, tandis que leurs homologues mobiles prévoient une marge de 10 km/h jusqu’à 100 km/h et de 10 % au-dessus.

Dans la panoplie des radars en service, il faut également mentionner la présence des radars de feux rouges, les fixes et les mobiles type « chouette », sans oublier, les radars chantiers, situés à proximité des zones de travaux, bientôt opérationnels. Au final, ce sera près de 4 200 radars éparpillés sur le réseau français, à la fin 2013. Gageons que les recettes générées, estimées à 700 millions d’euros, en 2012 – vont encore exploser au cours de l’année à venir !

Une réponse à L’arrivée de 200 radars pour 2013

  1. jeangasp dit :

    Durant les 22 années que j’ai passées dans la Police Nationale; je n’ai jamais vu placer un radar mobile dans un endroit dangereux ou accidentogéne, on les plaçait uniquement dans les belles rotes droites et dégagées c’est à dire là où ça rapporte pour faire un maximum de fric. Par contre, je constate que depuis plus de 10 ans que j’habite dans un petit village, des véhicules passent tous les jours à plus de 100 km/h devant l’école; c’est une HONTE! Leur pseudo politique de « sécurité routière n’est que du RACKET FISCAL vis à vis des automobilistes et rien d’autre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *