Réactualisation du code de la route pour les seniors

A l’échelle régionale et locale, les démarches se multiplient pour inviter les seniors à reprendre les chemins de l’école et, plus précisément, de l’auto-école. Un test gratuit du code de la route spécial seniors est disponible sur Codeclic.

Dans le département 79, l’Automobile club des Deux-Sèvres dispense – gratuitement – à ses membres, des séances de réactualisation du code de la route. Réunis autour d’un thème, comme, par exemple « Arrêts et stationnements », ils échangent et mettent à jour leur connaissance, pour ne plus représenter un danger sur la route. Les personnes extérieures peuvent, également, profiter de ces réunions pour la modeste somme de 5 €.

A Saint-Nazaire, le CCAS réunissait, hier, une vingtaine de seniors, pour évaluer leur niveau. Totalement gratuite, la session théorique était orchestrée par deux formateurs, soucieux d’intéresser leur auditoire sur l’usage des médicaments au volant ou sur la notion de responsabilité. La réunion a également permis de mieux éclairer la gestion du feu rouge : en effet, depuis le mois d’août 2012, les Nazairiens disposent d’une nouvelle ligne rapide de bus, baptisée « HélYce ». Or, cette création a engendré de nouveaux signaux clignotants, à destination des différents usagers de la route (voitures, piétons et bus). Une création qui fait légèrement « paniquer » les seniors au volant : à ces interrogations, le moniteur s’est montré clair et sans appel : « Rouge, c’est rouge, on ne passe pas ! », clignotant ou pas…

L’action du Centre communal d’action sociale (CCAS) a mis en lumière la nécessité d’avoir une approche locale du code de la route : s’attarder sur les règles qui régissent l’emprunt d’un tunnel à Saint-Nazaire n’a aucune utilité pour ce public. L’important est de les rassurer et de leur diffuser des informations directement exploitables. A l’issue de la formation théorique, les anciens pouvaient bénéficier d’une heure de conduite sur le sujet (ronds points, feux) ou le quartier souhaité.

« C’est important de permettre aux personnes de continuer à se déplacer en sécurité, cela participe à l’autonomie. Souvent les demandes de conduite concernent les lieux où elles se déplacent le plus souvent.» (Sophie Salliot, responsable Unité Animation Prévention au CCAS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *