Halte aux Smartphones au volant

Le magazine Auto Plus vient de publier les résultats d’une grande étude interne, réalisée par un de ses enquêteurs : le constat est sans appel, les Français ne lâchent plus leur Smartphone, même en conduisant !

Pour établir ces tendances, le journaliste est parti sur les routes d’Ile-de-France à moto, avec trois caméras dirigées vers les automobilistes. De cette manière, il a pu dégager des statistiques sur l’utilisation du téléphone au volant, selon les heures de la journée et les axes empruntés (agglomération, grands axes).

Au final, il constate que 10,4 % d’entre eux envoient des SMS ou des e-mails, un comportement observé essentiellement en fin de journée, puisque le pourcentage monte à 1 conducteur sur 4 (25 %). En effet, la densité du trafic est un facteur d’accroissement de ce délit, surtout chez les jeunes. A noter que le nombre d’accidents, sur le périphérique parisien, atteint son apogée après 17 heures. Une étude de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) de 2011, témoigne que le téléphone est la cause d’un accident sur 10, un chiffre qui risque d’augmenter, en regard du marché florissant des Smartphones. A noter également, que si les conducteurs n’écrivent pas de messages, ils passent des coups de fil, sans utiliser le kit mains libres.

Rappelons, à ce sujet, que les infractions relatives au téléphone au volant sont passibles de 135 € d’amende et de 3 points de retrait. Sans compter l’incidence négative sur le temps de réaction (+136 %) face à un imprévu.

Pour les accros du téléphone et notamment des SMS et des e-mails, les Smartphones disposent d’une reconnaissance vocale intégrée, pour dicter des textes. En utilisant, ainsi, le kit mains libres, à fixer au pare-soleil, vous pourrez créer et lire des messages. Pour les amateurs de coups de fils en conduisant, le recours au kit mains libres, connecté au téléphone par Bluetooth avec une belle qualité de son, est préférable même s’il contribue à disperser l’attention du conducteur et, à ce titre, est potentiellement source d’accidents.

Attention, toutefois, car l’article R.412-6 du Code de la Route stipule que « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ». Par conséquent, l’utilisation d’un Bluetooth ou d’un kit main libre peut être réprimée sur sa base…

Une réponse à Halte aux Smartphones au volant

  1. Starbuck dit :

    Belle étude dénonçant les risques énormes de téléphoner en conduisant mais conclusion complétement bidon!
    Jamais aucun policier ni gendarme ne pourra vous verbaliser ni prouver que vous téléphoniez en roulant si vous utilisez un kit main-libre!
    Tous les Tribunaux de police relaxeront le pseudo « contrevenant » si le portable n’était pas directement tenu en main!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *