Les jeunes conducteurs, ignorants de la sécurité routière

Durant les trois premières années qui suivent l’obtention du permis, les jeunes conducteurs doivent se plier à certaines obligations. C’est le cas, notamment, de la vitesse. Pourtant, beaucoup d’entres eux ignorent les règles et les sanctions du code de la route.

Les jeunes méconnaissent les règles de la sécurité routière. C’est le constat d’une étude menée par l’association 40 millions d’automobilistes. Cette enquête rend compte d’une certaine ignorance des jeunes conducteurs vis-à-vis du code de la route : 70 % d’entre eux ne savent pas quelle est la sanction encourue suite à une conduite en état d’ivresse (0,5 g/l et 0,8 g/l), par exemple. Seulement 30 % ont été capable de donner la bonne réponse, à savoir la perte de 6 points. De même, les automobilistes en herbe oublieraient souvent la règle les contraignant à réduire leur vitesse par rapport aux autres usagers de la route.

« On ne peut pas respecter ce que l’on ignore » s’alarme Pierre Chasseray, délégué général de l’association. Selon lui, les jeunes ne seraient guère aidés. En effet, ils ne disposent pas, contrairement à leurs aînés, de panneaux leur indiquant la vitesse à laquelle ils doivent rouler. Rappelons que les jeunes automobilistes doivent réduire leur vitesse en fonction de la route empruntée : ainsi, ils doivent circuler à 110km/h sur autoroute, à 100km/h et non 110km/h sur routes à chaussées séparées et à 80km/h au lieu de 90km/h sur les routes hors agglomération. Or, l’étude révèle que 72 % des apprentis conducteurs ignorent quelle est la limitation à respecter !

Des outils ont été mis en place pour aider les jeunes à conduire comme ils le devraient : le système d’aide à la conduite « Coyote », par exemple, livre les indications de limitations de vitesse à respecter et s’accompagne d’un bip non désactivable en cas de dépassement d’un véhicule. Un « mini Coyote jeune conducteur » vient d’être lancé. En plus des diverses indications s’ajoute une série de messages traitant des risques auxquels les jeunes s’exposent, comme l’alcool, la drogue ou encore le SMS au volant.

Une réponse à Les jeunes conducteurs, ignorants de la sécurité routière

  1. Aide à la conduite aux poids lourds dit :

    C’est aussi le cas pour les poids lourds. Il y a bien entendu des panneaux pour leur indiquer qu’ils ne peuvent pas emprunter certaines voies ou villes mais s’ils ont loupé le panneau, là cela devient compliqué. Souvent les poids lourds s’équipent d’aide à la conduite également pour plus de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *