Nouvelle baisse du nombre de tués sur les routes en août 2008

Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, Dominique Bussereau, secrétaire d’État chargé des Transports, et Michèle Merli, déléguée interministérielle à la Sécurité routière, présentent le bilan provisoire de l’accidentalité routière pour le mois d’août 2008.

Le nombre de personnes tuées sur les routes est en baisse de 3,3% par rapport au mois d’août 2007, déjà relativement peu accidentogène. Ainsi, 13 vies ont pu être sauvées (386 tués en août 2008 contre 399 en 2007).

Le nombre de blessés sur les routes connaît également une sensible diminution de 32% en août 2008, avec 5 560 personnes blessées contre 8 174 le même mois de l’année précédente. Parmi ces blessés, le nombre de personnes hospitalisées connaît aussi une réduction de 3,8%, soit 127 blessés hospitalisés de moins en août 2008 qu’en août 2007.

Le nombre d’accidents corporels enregistre également une baisse de 13,3% (5 258 accidents corporels en août 2008 contre 6 065 en août 2007).

Cette nouvelle baisse donne un bilan provisoire sur les huit premiers mois de l’année 2008 globalement favorable, avec une diminution généralisée de l’accidentalité routière par rapport aux huit premiers mois de l’année 2007 : – 9,4% de tués, – 12,4% de blessés dont – 10,9% de blessés hospitalisés et – 8% d’accidents corporels.

« Ces résultats encourageants, qui ont permis d’éviter des drames cet été doivent servir d’exemple à tous les conducteurs en prouvant que l’insécurité routière n’est pas une fatalité » a commenté Jean-Louis Borloo. « En cette période de rentrée scolaire et de reprise du travail, propice à une conduite moins apaisée, j’appelle chacun des usagers de la route à ne pas relâcher leur attention et à continuer à faire preuve de responsabilité pour sauver encore plus de vies » en rappelant que « la responsabilité des adultes, c’est également sensibiliser aux dangers de la rue les enfants qui reprennent le chemin de l’école, et leur diffuser dès le plus jeune âge des conseils de prudence ».

Source : Sécurité Routière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *