Communiqué de presse : Jean-Louis Borlo et Dominique Bussereau appellent les Français à organiser leur retour de soirée pour épargner des drames évitables

En cette période festive, Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, Dominique Bussereau, secrétaire d’État chargé des Transports, et Michèle Merli, déléguée interministérielle à la Sécurité routière, réaffirment les consignes de prudence et la nécessité absolue de prévoir, dès la préparation de la fête, le retour de soirée.

« Pour profiter en toute sécurité de ces moments de fête, j’appelle chacun à organiser son retour de soirée avant de sortir, en désignant celui qui conduit et qui ne boit pas. Rappelons également que la seule solution fiable est le recours à l’autocontrôle d’alcoolémie avec un éthylotest pour vérifier son aptitude à conduire en toute sécurité. L’éthylotest peut sauver des vies. Soufflez, vous saurez ! », souligne Jean-Louis Borloo.

La fin de l’année est une période festive, mais qui s’accompagne trop souvent d’accidents de la route dramatiques, particulièrement dans la nuit du Nouvel An. C’est pourquoi Jean-Louis Borloo, Dominique Bussereau et Michèle Merli, rappellent à tous les usagers amenés à prendre la route, notamment la nuit du réveillon, qu’ils doivent respecter scrupuleusement les règles de conduite.

Des consignes de prudence sont également à appliquer pour rendre conciliables fête et sécurité routière :

  • Désigner, dès la préparation de la fête, « Sam, celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas », un conducteur qui s’engage à ne pas consommer d’alcool pour raccompagner ses proches en toute sécurité.
  • Utiliser un éthylotest normé NF pour contrôler si vous êtes en état de prendre la route en toute sécurité.
  • Ne pas laisser ses amis reprendre le volant lorsqu’ils ont bu.
  • Refuser de monter dans un véhicule dont le chauffeur n’est manifestement pas en état de conduire parce qu’il a trop bu ou fumé du cannabis.
  • Prendre les transports en commun, quitte à attendre leur remise en service au petit matin, appeler un taxi ou rentrer à pied.
  • Savoir attendre que l’alcool soit éliminé par l’organisme avant de reprendre la route, en finissant la nuit sur place après une fête. Pour s’en assurer, soufflez dans un éthylotest avant de reprendre le volant.
  • Prendre contact, avant la soirée, avec les associations qui organisent des raccompagnements.
  • Une fois au volant, redoublez de vigilance, même sur de courts trajets.
  • Si vous ressentez le moindre signe de fatigue ou de somnolence, arrêtez-vous.

Source : Sécurité Routière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *