Communiqué de presse : François Fillon annonce un recul de 7,5% de la mortalité routière pour l’année 2008

Lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 13 janvier 2009, François Fillon, Premier ministre, a présenté les chiffres provisoires de l’accidentalité routière du mois de décembre et de l’année 2008.

Décembre 2008 : un nouveau mois de recul

Le nombre de personnes tuées sur les routes enregistre une baisse de 9,8% au mois de décembre 2008 soit 40 vies épargnées sur les routes de France par rapport au mois de décembre 2007.

Les résultats concernant les personnes blessées sont également encourageants, en recul de 19% (6 729 personnes blessées contre 8 311 en décembre 2007). Le nombre de personnes blessées hospitalisées connaît également une baisse de 26% : 2 247 personnes ont été hospitalisées à la suite d’un accident contre 3 037 l’an passé.

Le nombre d’accidents corporels est également en baisse de 12,4%. En effet, on enregistre 5 776 accidents corporels en décembre 2008 contre 6 592 en décembre 2007.

Les automobilistes, sensibilisés aux principes de l’éco-conduite « rouler moins vite, c’est plus sûr, moins cher et moins de CO2 » ont adopté un comportement plus responsable sur les routes : le mois de décembre 2008 s’inscrit dans une tendance à l’amélioration des chiffres, constatée depuis le mois de juin 2008.

2008 : septième année consécutive de baisse

Sur l’ensemble de l’année 2008, le nombre de personnes tuées sur les routes enregistre une diminution de 7,5%. Il s’agit de la septième année consécutive de baisse du nombre de personnes tuées.

Au terme d’un bilan encore provisoire, 4 274 personnes ont perdu la vie sur les routes en 2008, contre 4 620 en 2007. La forte diminution des vitesses et du trafic a favorisé cette baisse de la mortalité routière. En revanche, on ne constate pas d’amélioration des comportements en matière d’alcool au volant. Comme en 2007, 5,5% des conducteurs en cause dans un accident avaient un taux d’alcoolémie illégal. Ce chiffre atteint 16,3% en cas d’accidents mortels. La baisse de la mortalité concerne surtout les piétons (-13,6%) et les usagers de véhicules de tourisme (- 4,9%).

Le nombre de personnes tuées augmente pour les usagers de bicyclettes (+3,8%) et les poids lourds (+9,9%).

Les jeunes, qui sont les principales victimes de la route, sont encore plus touchés en 2008 : les 18-24 ans représentent 23,4 % des personnes tuées sur la route, contre 21,2% en 2007.

Pour la première fois, le nombre de blessés sur les routes descend en dessous du seuil des 100 000 personnes : 91 669 en 2008 contre encore 103 201 en 2007. Ils étaient encore plus de 200 000 en 1991. Le nombre annuel d’accidents corporels a également baissé de 9,7% en 2008, avec 73 390 en 2008 contre 81 272 en 2007. Ce n’est donc pas seulement le nombre des accidents qui diminue, c’est aussi leur gravité.

Source : Sécurité Routière (14 Janvier 2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *