Les plus de soixante-dix ans n’auront pas d’examen médical à passer pour la conduite

La proposition de loi d’Yves Détraigne, élu centriste (UDI-UC), concernant la mise en place d’un examen médical obligatoire pour les personnes âgées de plus de soixante-dix ans, vient de faire l’objet d’une motion de renvoi en commission.

Cet examen médical aurait été renouvelable tous les cinq ans, et réalisé par un médecin agréé par la Préfecture. Telle était le souhait d’Yves Détraigne en proposant son texte. Mais, après étude de sa proposition, le Sénat vient de rejeter son texte jeudi dernier (13 juin), en votant une motion de renvoi en commission. Autrement dit, aucune loi ne verra le jour concernant ce sujet, même si un groupe de travail, initié par la sénatrice Virginie Klès, devrait être formé pour plancher dessus.

Pour justifier ce refus, les sénateurs arguent que cette mesure serait discriminatoire à l’égard des personnes concernées. Argument également souligné et renforcé par la ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, qui précise que les chiffres de la Sécurité routière concernant l’accidentalité des seniors ne permet pas d’adopter une telle proposition de loi. Celle-ci aurait en effet « un caractère injuste et infondé » selon la ministre, qui redoute en outre « une perte brutale d’autonomie et d’indépendance des personnes âges ».

Toutefois, le fait est qu’en vieillissant nos capacités physiques et cognitives tendent à diminuer, même si cette diminution se fait de façon inégale en fonction des personnes. L’un des risques majeurs est en effet la perte d’acuité visuelle et des réflexes, indispensables à une conduite en sécurité, pour soi et pour autrui. Car, si certains conducteurs âgés ont conscience de leurs limites et hésitent à prendre le volant, d’autres au contraire ne veulent pas reconnaître leurs défaillances.

La question mérite donc, à ce titre, d’être soulevée et creusée. Le problème est peut-être, plus simplement, de déterminer à partir de quel âge un examen médical pourrait devenir systématique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *