Analyser les pensées des conducteurs : le nouveau défi d’Intel

Le premier fabriquant de micro-processeurs au monde intervient, aujourd’hui, là où on ne l’attendait pas : en effet, les chercheurs d’Intel planchent actuellement sur un nouveau dispositif, dont la technologie – basée sur l’analyse de l’activité cérébrale – permettrait de réduire le nombre d’accidents de la route.

Mieux comprendre les automobilistes

Intéressée par la façon dont les différents usagers conduisent, la société a développé un puissant scanner capable de faire la différence entre les phases de concentration et les relâchements ponctuels de l’attention. Ainsi, par le biais de plusieurs expériences scientifiques, les chercheurs peuvent, par exemple, affirmer que les pilotes sont moins impliqués dès lors qu’ils réduisent leur vitesse. Sans se satisfaire de n’émettre que de simples constats, la filiale imagine déjà des ordinateurs de bord ultramodernes – dont les capteurs, après avoir décelé une attitude distraite, stimulent le conducteur en montant le son de la radio ou en réduisant l’allure de la voiture.

Des projets innovants

En partenariat avec l’Université de Taïwan, le géant américain a, en outre, réalisé un travail sur la communication entre voitures par le biais des feux arrière. A l’aide d’un ordinateur portable, les scientifiques parviennent à créer des nuances au niveau de la couleur des phares, en fonction des différents mouvements du véhicule. Finalement, grâce à ce dispositif à la pointe de la technologie, chaque suiveur est alerté sur les actions de la voiture qui le précède – ralentissements, accélérations, virages, arrêts – via un appareil photo numérique directement intégré à son véhicule. Mieux informé sur la situation, ce dernier pourra disposer de plus de temps pour agir et éviter les accidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *