Les enfants, incollables sur le code de la route

Les panneaux du code de la route

Sud-Ouest

Les enfants et le code de la route

Le challenge de la prévention routière a réuni 2 000 participants des cours moyens des écoles primaires du BAB (Biarritz, Anglet, Bayonne) dont 45 ont pu accéder à la finale. Et, au terme de ce beau parcours, Clara Basquin, 10 ans, élève de CM1, remporte un vélo tout neuf. Cette sensibilisation aura duré un an, à l’initiative de trois moniteurs de la police municipale de Biarritz, Anglet et Bayonne : au menu, deux ateliers vélos, un autre sur les panneaux de signalisation et un dernier sur la prévention routière (QCM). Avec, en nouveauté, une épreuve pratique sur les premiers secours. Selon un des organisateurs, cela « permet de se retrouver autour d’une manifestation ludique qui rappelle aussi que la prévention routière ne s’improvise pas ».

Région parisienne

Plus au Nord, ce sont des élèves de CM2 de Mitry-Mory (Seine et Marne) qui ont reçu un diplôme de sensibilisation à la sécurité routière. 200 jeunes ont étudié, pendant toute une année, de manière aussi bien théorique que pratique (en vélo) le code de la route. Les enseignantes participant à ce programme témoignent qu’ « ils ont de bonnes connaissances [dans la conduite en vélo via leurs parents mais]. Grâce à cette formation, ils ont bien pris conscience des dangers de la route. ».

Nord

Encore plus au Nord, les élèves de l’école Curie-Pasteur à Lomme ont bénéficié d’un éveil à la sécurité routière à vélo et au code de la route. Au bout d’une année, mêlant également théorie et pratique, 42 CE2 ont obtenu le permis piéton et 22 CM2 le permis cycliste. Au-delà du diplôme, ils ont tous reçu un brassard fluorescent et un jeu de 7 dangers (construit comme le jeu des 7 familles). Réalisé sous la houlette de l’association prévention MAIF, dont le mot d’ordre est « Agir plutôt que guérir », le programme s’est conclu par une journée en vélo, avec un parcours urbain encadré par la police et un parcours rural assuré par des parents habilités. A noter que la police avait – au préalable – vérifier tous les vélos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *