Baisse de la mortalité routière (- 6,5 %) et diminution du nombre de personnes hospitalisées (- 11,9 %) en juillet 2009

Jean-Louis BORLOO, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat, Dominique BUSSEREAU, secrétaire d’État chargé des Transports, et Michèle MERLI, déléguée interministérielle à la Sécurité routière, présentent le bilan provisoire de la sécurité routière pour le mois de juillet 2009.

« Le mois de juillet est traditionnellement l’un des plus meurtriers de l’année. C’est le mois des grands départs en vacances, c’est aussi celui des déplacements en deux-roues motorisés, particulièrement exposés au risque routier. Cette baisse du nombre de personnes tuées, cette diminution du nombre de victimes hospitalisées et ce net recul des accidents corporels sont autant d’encouragements à maintenir notre vigilance. Chaque vie sauvée, chaque drame évité est le résultat d’un comportement responsable, fruit d’une conduite sereine et maîtrisée, qui tient compte aussi de l’environnement. J’appelle tous les conducteurs à redoubler d’attention pour que les vacances restent synonyme de bonheur », souligne Jean-Louis Borloo.

Le nombre de personnes tuées sur les routes est en diminution de 6,5 % par rapport à juillet 2008, avec 389 décès, contre 416 l’an dernier. Pour la première fois en juillet, le nombre de morts sur les routes descend en dessous des 400 personnes.

Le nombre de personnes blessées sur les routes en juillet 2009 enregistre une diminution de 9,9 %, avec 7 911 personnes blessées contre 8 784 le même mois de l’année précédente. Parmi ces blessés, le nombre de personnes hospitalisées est en net retrait, avec 417 blessés hospitalisés en moins en juillet 2009 : 3 091 en juillet 2009, au lieu de 3 508 en juillet 2008, soit une baisse de 11,9 %.

Sur les 12 derniers mois (août 2008 – juillet 2009), comparés à la période allant d’août 2007 à juillet 2008, 157 vies ont été épargnées (- 3,6 %) et le nombre de blessés a baissé de 9,7 %, soit 9 456 personnes épargnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *