Un refus de priorité vire au drame dans la Marne

Un refus de priorité tourne au drame

Mercredi 7 août, un jeune homme de 19 ans est décédé dans la Marne, suite à une altercation due à un banal refus de priorité. En effet, 3 jours plus tôt, il avait reçu une balle en pleine tête, froidement tirée des mains d’un meurtrier qui n’avait pas supporté ce manquement au code de la route.

Un refus de priorité des plus classiques

Samedi 3 août, Jonathan, 19 ans, part en Peugeot 206 décapotable avec trois de ses amis pour un dîner au restaurant. Au cours du trajet, un refus de priorité engendre un incident : dans l’autre voiture, Bruno, pareillement âgé de 19 ans, semble particulièrement énervé des suites du heurt. Accompagné de son frère, il laisse rapidement le ton monter et les hommes commencent à afficher quelques signes d’agressivité. Cependant, le pire semble évité lorsque, en apparence, une amie – présente sur les lieux – parvient à apaiser les esprits. Pourtant, tandis que les quatre jeunes reprennent leur route, les deux frères à bord de l’Opel semblent toujours en colère, nullement résignés à enterrer la hache de guerre.

Meurtre pour un refus de priorité

Un incident qui vire au meurtre

Peu de temps après l’altercation, Bruno et son frère rentrent chez eux, en vue de se munir d’une carabine. Ils prennent rapidement la route et finissent par retrouver la trace de Jonathan et de ses amis, en reconnaissant leur voiture sur le parking du restaurant. Se référant aux dires du magistrat, l’assassin a indiqué avoir visé la tête qui dépassait du siège de la décapotable, pour tirer une balle et rapidement fuir. Tandis qu’il était activement recherché par les forces de l’ordre de la région de Reims, le tireur s’est présenté lui-même à la gendarmerie dès le lundi matin. Mis en examen, il risque la réclusion criminelle à perpétuité – quant à son complice, il reste, lui aussi, en garde à vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *