Semaine de la mobilité et de la sécurité routière

A partir de mercredi 16 et jusqu’au mardi 22 septembre, la semaine de la mobilité et de la sécurité routière va croiser pour la première fois deux questionnements autrefois menés séparément : comment améliorer la sécurité de tous sur les routes d’une part, et, d’autre part, comment généraliser « l’ écomobilité » durable ?

Après les mauvais chiffres du mois d’août concernant la mortalité sur les routes, le versant « sécurité routière » de cette manifestation prend un caractère d’autant plus urgent. Couplée au mot d’ordre de la manifestation, « bougez autrement », la sensibilisation à la sécurité routière de cette année sera axée autour de « l’intermodalité, le partage de la rue, la protection du plus vulnérable » (http://www.bougezautrement.gouv.fr/bougezautrement).

Limiter le recours systématique à l’automobile pour les déplacements semblent en effet une voie prometteuse pour faire baisser le trafic sur les routes, et, par conséquent, le risque d’accidents. La semaine de la mobilité et de la sécurité routière est donc une excellente occasion pour promouvoir l’utilisation des transports publics, l’intermodalité (l’utilisation de plusieurs modes de déplacements au cours d’un même trajet), le bus pédestre (ramassage scolaire à pied et encadré par des adultes), l’auto-partage (une seule voiture pour plusieurs foyers) et le covoiturage (regroupements de plusieurs personnes dans une seule voiture pour un trajet en commun).

D’un point de vue écologique, la semaine de la mobilité et de la sécurité routière préconise les mêmes modes de transports, mais avec l’objectif annoncé de réduire autant que possible les émissions de gaz à effet de serre liées aux modes de transport. Intermodalité, pédibus, auto-partage et covoiturage sont donc bien évidemment encouragés pour les particuliers, mais l’écomobilité durable s’adresse également aux collectivités territoriales, en les incitant à créer toujours davantage de véloroutes (piste cyclable sécurisée, de moyenne ou longue distance) et des voies vertes, espaces réservés aux modes de transports non motorisés (vélo, piéton, rollers, personnes en fauteuils roulant, trottinettes etc.).

Pendant cette Semaine de la Mobilité et de la Sécurité routière, de nombreuses manifestations seront organisées par des établissements scolaires, les collectivités locales, les entreprises exploitant un réseau de transports ou les associations. Deux temps forts marqueront l’opération : la Journée du transport public le 16 septembre (gratuité ou réduction des tarifs des transports en commun) et les Journées nationales des voies vertes les 19 et 20 septembre (animation et promotion des voies vertes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *