Nos autoroutes sont de moins en moins meurtrières

Autoroute

Tandis que le gouvernement souhaite – d’ici 2020 – passer sous la barre des 2 000 morts annuels sur les routes, il constate, avec satisfaction, une baisse continuelle des accidents mortels : depuis 1948, les décès sur nos différents axes n’ont jamais atteint une limite si basse, ce qui est très encourageant pour l’avenir.

Nos autoroutes tuent de moins en moins

En 2012, 3 645 personnes ont trouvé la mort sur les routes. Ainsi, jamais un chiffre aussi bas n’a été relevé, depuis 1948, année des premières statistiques sur le sujet. D’une manière générale, les autoroutes semblent être les voies les plus sécurisées : en 30 ans, la mortalité y a continuellement baissé et, comparé à l’an dernier, on constate une diminution de 26 % des décès sur ces grands axes. Si, dans un premier temps, les autorités se félicitent de cette bonne nouvelle, elles ne comptent pas – pour autant – relâcher la pression : il s’agit, pour elles, de faire passer ce chiffre sous la barre des 2 000 morts avant 2020. Pour cela, les contrôles de vitesse et radars continueront de pénaliser les automobilistes trop pressés, tandis que les unités destinées aux dépistages, d’alcoolémie et de produits illicites, devraient se multiplier, et ce, plus particulièrement le soir.

Un combat à mener contre la somnolence

Accident de Voiture

Parmi les causes d’accidents sur autoroute, la somnolence apparaît comme la cause largement dominante. Dans cette optique, la sécurité routière souhaite souligner l’importance des pauses régulières – pour conduire dans de bonnes conditions – tout en rappelant que certaines heures, particulièrement sujettes à la fatigue, doivent être davantage sources de ménagement : de 5 à 8 h, puis de 14 à 16 h, près de la moitié des accidents proviennent de la baisse d’attention du conducteur. Enfin, le combat contre la drogue et l’alcool reste d’actualité, à l’heure où ces substances sont impliquées dans un accident sur cinq, survenant traditionnellement le soir, en fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *