Le permis de conduire, un casse-tête pour tous

Permis de conduire

Le 21 juin dernier, Manuel Valls affirmait, dès juillet, mettre en place un groupe de travail concernant l’examen du permis de conduire. Loin d’être inutile, cette mesure soulève plusieurs problèmes de taille : de plus en plus coûteux et long à obtenir, le précieux papier rose nécessite un réel parcours du combattant.

Le papier rose tant désiré

Il est convoité par tous les apprentis conducteurs, et pour cause : synonyme de liberté, le permis de conduire figure parmi les priorités d’une majorité des jeunes adultes. Pourtant, son obtention ne relève pas d’un jeu d’enfant : si, dans un premier temps, le permis de conduire nécessite de lourds investissements financiers, il reste – parallèlement – soumis à d’importants délais, ce qui n’est pas sans agacer les candidats concernés. De plus, tandis qu’il faut – en moyenne – 30 heures de pratique avant de tenter l’examen, 45 % des jeunes postulants échouent à leur premier essai. Ainsi, après avoir – d’ores et déjà – dépensé plus de 1 500 € pour financer les leçons de conduite, ils devront remettre la main au portefeuille pour  parfaire leur formation, la plupart du temps, encore tributaires de délais longs et handicapants.

Des causes compliquées, des conséquences lourdes

A l’origine de tous ces dysfonctionnements, les professionnels du secteur attirent l’attention sur une carence particulière : le manque d’examinateurs. Effectivement, les moniteurs n’ont pas assez de places libres pour présenter leurs élèves à l’examen, d’où, de listes d’attente, parfois longues et contraignantes.

Permis de Conduire

Par ailleurs, si le permis de conduire représente un réel problème pour les jeunes Français, c’est – aussi – parce qu’il est source d’angoisses et de déceptions. Lorsqu’ils échouent à cette étape, les problèmes qui en résultent ne sont pas – uniquement – d’ordre financier : même s’il n’est pas toujours évoqué, le manque de mobilité est un frein à l’emploi. En effet, beaucoup d’entreprises réclament des salariés, véhiculés et équipés du permis B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *