Mortalité en hausse pour le mois de septembre : le gouvernement revoit sa copie…

Alors que le mois d’août avait déjà enregistré des résultats peu brillants avec une hausse de la mortalité routière de 5,6 %, le mois de septembre confirme malheureusement la tendance avec une augmentation de 17,7 % du nombre de tués sur les routes par rapport au même mois de l’année dernière…

Actuellement, le gouvernement table sur une augmentation de la mortalité routière de 3% en 2009 par rapport à 2008, avec un total de 4400 morts d’ici la fin de l’année : depuis 7 ans, la mortalité routière avait été constamment en recul et, même si Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports, constate que « tous les pays qui ont mené des politiques très fermes de sécurité routière ont connu ce moment de palier », le gouvernement déplore ce recul et appelle à une mobilisation générale pour enrayer la hausse de la mortalité routière.

Les causes de l’augmentation du nombre de tués sur les routes semblent en effet essentiellement attribuables à un non respect répété du code de la route : selon Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer, « vitesse excessive, abus d’alcool et incivilités au volant » sont les trois premiers facteurs à incriminer pour ces mauvais chiffres. Le gouvernement en appelle donc à la responsabilité de chacun, et rappelle que seul un effort collectif peut mener à une baisse de la mortalité sur les routes. De son côté, le syndicat majoritaire SGP-FO/Unité police affirme que ce mauvais chiffre est une conséquence directe des décisions gouvernementales : « Après avoir supprimé plus de 30% des effectifs motocyclistes CRS affectés à la sécurité routière, comment peut-on aujourd’hui s’étonner de cette recrudescence de la violence sur les routes ? »

Pour terminer sur une note plus encourageante pour ce mois de septembre, il faut tout de même noter que, si la mortalité routière est en hausse, le nombre de blessés en revanche enregistre une baisse de 8,9 %, tandis que les accidents corporels sont en baisse de 6,5 % par rapport à l’année 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *