La sécurité routière à l’école

L'apprentissage de la sécurité routière commence au primaire

A l’heure de la rentrée scolaire, l’apprentissage à la sécurité routière subit un bouleversement puisque l’ancien BSR – Brevet de Sécurité Routière – est désormais remplacé par le permis AM.

Une initiation à l’école primaire

Selon les textes officiels, l’apprentissage de la sécurité routière à l’école primaire est obligatoire depuis 1957. Les règles de circulation du piéton, la signalisation, apprendre à voir et à être vu et la notion de risque, sont autant de critères d’éveil pour les enfants. Il n’est pas question, ici, d’enseigner le code de la route afin de préparer les enfants à l’examen – dans le détail – mais de les familiariser, dès le CE1, aux règles de la circulation. Cet apprentissage fait aussi l’objet d’une initiation aux valeurs civiques et à la citoyenneté.

Apprentissage de l'AM au collège pour les cyclomotoristes

L’ASSR au collège

Dans les écoles primaires, ce premier apprentissage est laissé à l’appréciation des instituteurs. Dans le secondaire en revanche, les élèves passent l’AM (ex-BSR). L’enseignement des règles routières commence en classe de 5ème avec l’ASSR 1 – Attestation Scolaire de Sécurité Routière – une épreuve théorique de contrôle de connaissances. Il s’agit, ici, de vérifier l’analyse des dangers de la route auxquels sont exposés les élèves, qu’ils soient piétons, cyclistes ou sur une mobylette. La formation se renouvelle ensuite en 3ème avec l’ASSR 2, qui place les élèves en tant que futurs automobilistes. Une fois les deux obtenues, ils sont invités à suivre, en complément, une formation en auto-école, avant de pouvoir décrocher l’AM. Un brevet indispensable pour conduire un cyclomoteur de moins de 50 cm3, dès l’âge de 14 ans.

A noter que le nouveau permis est très proche de l’ancien BSR. La seule différence se situe au niveau de la formation qui doit être de 7h au lieu de 5h, augmentant, par conséquent, son coût. Mais, si ce permis n’a pas le potentiel des 12 points du papier rose, il est requis lors de contrôle de police.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *