Buzz : le pouvoir d’une vidéo-confession

Confession d'un jeune Américain ayant cause la mort sur la route

Récemment publiée sur la toile, la vidéo-confession de Matthew Cordle « I killed a man » frôle les 2 millions de vues sur Youtube. A la fois percutant et sensibilisant, le jeune homme témoigne de son expérience, en insistant sur une nécessité absolue : ne jamais prendre le volant sous l’emprise de l’alcool.

Expérience grandeur nature

S’il apparaît comme tout à fait crédible et légitime dans ses paroles, c’est pour une bien triste raison : Matthew Cordle revient – dans une vidéo publiée sur Youtube – sur sa soirée du 22 juin 2013, un moment ayant définitivement changé sa vie. Alors ivre, le jeune homme n’a pas réfléchi avant de prendre le volant, n’imaginant pas une seule seconde les conséquences de son acte. En effet, très vite, il adopte une conduite imprudente et percute, sur son parcours, une autre voiture : à son volant, Vincent, 61 ans, père de deux filles et brillant photographe, ne survivra pas à ses blessures. Finalement, les yeux dans les yeux, le chauffard explicite l’issue de sa soirée – bien trop arrosée – avec une franchise percutante, en énonçant clairement : « J’ai tué un homme ».

Vidéo-confession d'un chauffard de 22 ans qui reconnaît sa culpabilité

Un aveu pour mieux sensibiliser

Si beaucoup de jeunes peuvent se reconnaître dans la première partie de l’aventure de Matthew Cordle, articulée autour d’une soirée festive et alcoolisée, sa fin ne laisse aucun internaute insensible. Ainsi, pleinement conscient de la gravité de ses actes, l’homme prend ses responsabilités et demande aux individus de ne pas faire la même erreur : « Je vous en supplie, ne prenez pas le volant après avoir bu. » Concrètement, s’il est conscient de la fatalité du cas du pauvre sexagénaire violemment heurté, il souhaite que son expérience serve de leçon aux autres, pour éviter d’autres accidents du même type.

Mis en examen pour homicide involontaire, le coupable risque 8 ans de prison, et ce même si son témoignage reste – selon les dires du procureur en charge de l’affaire – la vidéo « la plus convaincante » qu’il n’ait jamais vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *