Quelques mots pour sauver une vie

La Sécurité routière a présenté ce matin sa nouvelle campagne de fin d’année pour combattre l’alcool au volant. Campagne ou plutôt dispositif complet qui décline, à côté d’un film de 30 secondes – diffusé sur 35 chaînes de télévision entre le 11 décembre et le 30 janvier – et de trois spots radio, un volet Internet et la distribution dans des grands péages autoroutiers de 500 000 éthylotests. Et ce, en deux vagues courant décembre.

Réussi, le film TV « Le rescapé » illustre un axe fort de la campagne. Il montre de façon réaliste l’immensité des souffrances que l’on peut éviter au simple prix de quelques paroles pour convaincre quelqu’un de son entourage de ne pas prendre le volant s’il n’est plus en état de le faire. « Nous voulons souligner que la conduite n’est pas qu’un acte individuel mais possède aussi une dimension sociale. Face à quelqu’un qui a bu en excès, chacun doit se sentir responsable et l’empêcher de partir », souligne Michèle Merli, la déléguée interministérielle à la sécurité routière.

Outre cet aspect « général », le dispositif de fin d’année de la Sécurité routière comporte encore une campagne ciblant les jeunes. Construit autour du slogan bien connu « Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas », quatre spots radios mettent en scène la galère de ceux qui n’ont pas pris la sage précaution de choisir leur « Sam » avant de sortir. Là aussi, un volet Internet est prévu de même que plusieurs animations de sensibilisation dans les rues de neuf grandes villes de France.

Source : Patrick de La Sablière / Circuler Autrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *