Conduite sur neige : après le circuit piégé, la voiture dérapeuse !

Décidément, la neige fait recette ! Pour ceux qui ne sont pas tentés par le centre Centaure et ses pistes trompeuses, l’Automobile Club de l’Ouest prône la Skid-Car, petite merveille capable de simuler une conduite sur pluie, sur neige ou sur verglas à la perfection !

Skid-Car

En traduction littérale, « skid-car » signifie « voiture dérapeuse ». Il s’agit d’un système mis au point en Suède pour les besoins de l’épreuve pratique du permis de conduire, où la conduite sur neige est évaluée. Une voiture classique est posée sur une structure mobile munie de quatre vérins : sur simple pression d’un bouton, les pistons se mettent en marche et font monter la voiture de quelques millimètres : la perte d’adhérence est immédiate, et imite les effets du verglas ou de l’aquaplaning.

Pour autant, l’objectif de l’Automobile Club de l’Ouest n’est pas de procurer des sensations fortes aux participants, mais de leur apprendre à maîtriser leur véhicule en toutes situations, et à comprendre concrètement l’intérêt de certaines mesures de sécurité.

Les méthodes de l’Automobile Club de l’Ouest sont, comme celles du centre Centaure, basées sur l’expérimentation. Dès son arrivée, le participant au stage est filmé en train de conduire. Sa prestation permettra aux formateurs de déceler les problèmes les plus marqués, et au conducteur de porter un regard plus extérieur sur sa propre conduite. Mis à part ce temps de réflexion théorique, les stages d’une durée d’un à deux jours sont exclusivement orientés vers l’apprentissage par la pratique. La nécessité de respecter les distances de sécurité par exemple, est appréhendée par une mise en situation éloquente : un véhicule à 80 km/h doit effectuer une freinage d’urgence. A ses côtés, une deuxième voiture pile en même temps… et se retrouve à 20 mètres derrière la première voiture : en situation réelle, le choc aurait été impressionnant.

Les « clients » de l’Automobile Club de l’Ouest sont nombreux. Ce sont des particuliers, mais, plus fréquemment, des entreprises qui y envoient leurs salariés. Parmi les stagiaires, qui sont au nombre de 2000 par an environ, on trouve des chauffeurs de Samu, des gendarmes, des représentants de commerce ou des employés à domicile. Tous ont en commun une pratique intensive de la route, quel que soit le temps. Pour eux, l’Automobile Club de l’Ouest représente un moyen non négligeable pour apprendre les gestes qui leur sauveront peut-être la vie un jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *