Bilan sécurité routière de janvier 2010 : mortalité en baisse

L’année 2010 démarre avec une très bonne nouvelle : le mois de janvier a été le deuxième mois le moins meurtrier qui ait jamais été enregistré. Et le nombre de blessés, d’hospitalisations et d’accidents corporels sont également en baisse ! L’annonce des résultats de 2009 aurait-elle frappé l’esprit des conducteurs au point de les inciter à une extrême prudence ? Doit-on attribuer cette baisse à l’annonce des radars supplémentaires (tronçons et feu feux rouges) pour l’année 2010 ? Ou y a-t-il une autre explication ?

Bilan Sécurité Routière

En février 2006, le nombre de tués s’était élevé à 266 ; au mois de janvier 2010, 267 personnes sont mortes sur les routes. Ce chiffre particulièrement bas permet donc d’enregistrer, sur le mois, une baisse de 7,3 % par rapport au mois de janvier 2009 où 288 morts avaient été comptabilisés.

Les chiffres concernant les blessés vont dans le même sens. 4 589 personnes ont été blessées au cours d’un accident en janvier 2010, contre 5 856 en janvier 2009 : la baisse atteint donc 21,6 %.

Le constat est le même concernant les hospitalisations : 1647 personnes ont été hospitalisées en janvier 2010 contre 2132 en janvier 2009, soit une diminution de 22,7 %.

Enfin, le nombre d’accidents corporels enregistre également une baisse spectaculaire de 21,1 %, avec un total de 3 932 accidents en janvier 2010 contre 4983 en janvier 2009.

Évidemment, ces chiffres sont plutôt réjouissants. Mais il convient sans doute de relativiser quelque peu ces excellents résultats. Car ils affichent une diminution trop systématique pour être fortuite. Et il semble bien qu’ils soient fortement liés aux intempéries particulièrement marquées de cet hiver, qui ont engendré une baisse de trafic et un ralentissement général sur les routes. On peut donc légitimement s’interroger sur la valeur réelle de la diminution de la mortalité à 7,3% alors que tous les autres indices affichent une baisse d’au moins 20 %…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *