Le Salon de l’automobile de Détroit

Porsche Targa 911 de 1960

Détroit, berceau de l’industrie automobile, ouvre les portes du Salon de l’automobile, lundi 13 janvier 2014. Déclarée en faillite depuis décembre 2013, la ville du Michigan présente un renouveau économique chez ses constructeurs, et tente de retoucher les sommets des ventes d’avant la crise.

Un des plus grands salons au monde

Le Salon de l’automobile de Détroit est l’un des principaux au monde, avec Paris, Pékin et Shanghaï. Lundi 13 janvier 2013, ses portes se sont ouvertes pour la presse et les professionnels. Le grand public sera accueilli, quant à lui, à partir du 26 janvier. 850 000 visiteurs sont attendus pour venir voir les nouveautés des 35 constructeurs invités. Une quinzaine de prototypes sont attendus, ainsi qu’une cinquantaine de nouveaux véhicules, prêts à la vente. Aussi rentable qu’un Super Bowl, l’événement génère environ 365 millions de dollars chaque année pour la ville, d’après les commentaires de Bob Shuman, président du salon.

Salon automobile de Détroit 2014

L’après crise

Avec 18 milliards de dollars de dettes, Détroit est officiellement en faillite depuis le 3 décembre 2013. Cette année 2014 semble toutefois plus prometteuse pour le secteur automobile américain puisque 15,6 millions de voitures ont été vendues aux Etats-Unis, l’an dernier. En 2009, le marché était passé sous la barre des 10 millions ; il enregistre donc aujourd’hui une hausse conséquente de 7,6 %. Pour 2014, le secteur souhaite atteindre les 17 millions de véhicules vendus, un chiffre record enregistré avant la crise. Ainsi, Mercedes présente le prototype 4×4 GLA-Class, Porsche réédite la Targa 911 de 1960, et Chevrolet se targue de présenter une version coupée sport de la Corvette Stingray. En 2009, les Américains optaient pour les petites voitures, moins gourmandes en essence ; cette année, ils semblent pouvoir s’acheter de plus grands véhicules. Allures sportives et gros moteurs sont donc au rendez-vous : à croire que la crise n’est déjà qu’un mauvais souvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *