Tunnels français : une sécurité défaillante

Sécurité tunnel : les dispositifs d’évacuation en cas d’incendie, d’accident ou de panne

Vendredi 17 janvier 2014, la nouvelle est tombée comme un couperet. Le magazine Auto Plus révèle aux médias une enquête sur les dispositifs de sécurité, dans une vingtaine de tunnels français. Verdict : un constat accablant montrant la défaillance d’une borne SOS sur deux. 15 ans après la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, le ministre des Transports souhaite mettre en place des mesures de vérifications immédiates.

L’enquête d’Auto Plus

« Sur le champ », c’est ce que réclame Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, pour la vérification de l’ensemble des tunnels sur le réseau routier français, dans une interview pour France Info. Une urgence initiée par le magazine Auto Plus qui vient de révéler son inquiétante enquête sur l’état d’une vingtaine de tunnels, en France. Cela concerne essentiellement les dispositifs d’évacuation en cas d’incendie, d’accident ou de panne. Une borne SOS sur deux ne fonctionnerait pas, tandis que dans un tunnel sur trois, il n’y aurait pas de bande d’arrêt d’urgence. En cas d’incendie, certaines issues sont carrément impraticables, et cela une fois sur cinq ! Le constat est d’autant plus accablant qu’il concerne des tunnels très fréquentés, généralement situés en zones urbaines. C’est notamment le cas pour Paris, Marseille, Lyon ou encore Chambéry.

La sécurité des tunnels remise en cause par AutoPlus

Un long processus de vérification

On compte environ 80 tunnels en France, de plus de 300 mètres. Autant dire que leur mise aux normes risque d’être longue. 15 ans après l’incendie du tunnel du Mont-Blanc, qui avait causé la mort de 39 personnes, l’état d’urgence est donc déclaré. Frédéric Cuvillier, a partagé sur France Info : « je demande à ce qu’il y ait une vérification sur l’ensemble des dispositifs, quelque soit leur statut, qu’il s’agisse des tunnels d’Etat, des tunnels concédés ou des tunnels appartenant aux collectivités locales ».

Les bons gestes en cas d’incident dans un tunnel

Il est très important de connaître les bons gestes à adopter en cas d’incident dans un tunnel (accident de la circulation, incendie). D’ailleurs, ce thème est abordé lors de l’examen officiel du code de la route. Il est donc nécessaire de suivre avec rigueur la signalisation lumineuse et de ne pas continuer sa route si la signalisation nous l’interdit (par exemple un feu tricolore au rouge). En cas d’incendie, il convient de ne pas faire demi-tour mais d’arrêter son véhicule, de sortir de celui-ci en prenant soin de laisser les clés sur le contact (pour faciliter le travail des équipes de secours) et de se rendre à l’abri le plus proche. Les abris sont signalés par un marquage spécifique de couleur verte, il ne faut pas confondre avec les niches de sécurité qui ne protègent pas en cas d’incendie. Vous trouverez de nombreuses questions sur ce thème dans notre formation au code de la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *