Covoiturage : une tendance européenne

Le covoiturage pour les économies et l'écologie

Embouteillage, frais de carburant, problème de liaison des transports en commun… face à ces problèmes, le covoiturage semble être une alternative de plus en plus appréciée. Largement développée en France, la tendance connaît aussi un beau succès dans d’autres pays européens.  

L’essor du covoiturage

En septembre 2013, la SNCF annonçait l’acquisition d’un site de covoiturage : 123envoiture.com. Pendant ce temps-là, la plateforme Blablacar.com lançait une campagne dans le métro parisien, affichant un Paris-Lille à seulement 18 €. Les Français connaissent aujourd’hui des contraintes de pouvoir d’achat, tout en se rendant compte des limites écologiques de la voiture ; d’où cet engouement soudain pour le covoiturage. Le système est simple, le propriétaire de la voiture dépose une annonce sur les sites spécialisés, en proposant des places dans son véhicule, sur un trajet donné. Rentable pour les automobilistes et pratique pour les passagers, tout le monde y gagne, y compris l’environnement. Aujourd’hui, dans les pays les plus adeptes de cette formule, un individu sur cinq a déjà tenté le covoiturage. Les Suédois et les Français sont 21 % à utiliser ce système, suivis de près par les Allemands. Le covoiturage reste cependant marginal en Norvège et au Royaume-Uni.

Encourager le covoiturage !

Une alternative aux problèmes de circulation

Mardi 28 janvier 2014, une étude de V-Traffic.com démontre que les bouchons en Ile-de-France ont augmenté de 26 %, en quatre ans. Face à cette hausse, le porte-parole de l’association France Nature Environnement, Benoît Hartmann, déclare «  il faut absolument éviter les voitures avec une seule personne à bord ! […]Quatre personnes dans une voiture, c’est aussi une facture de carburant divisée par quatre ». Si les nouvelles générations ouvrent la voie, les salariés d’entreprise et les voisins de quartier sont invités à prendre connaissance de leur trajet de travail pour, éventuellement, faire route ensemble. A noter que les sites de covoiturage sont organisés et sécurisés : il ne s’agit pas de faire du stop.

Fiable, peu coûteux et souple, le covoiturage n’a pas fini de tracer sa route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *