Nouvelles mesures de sécurité routière

Le décret n°2010-1390 paru le 16 novembre 2010 au JO apporte un nombre significatif de changements au Code de la route.

En voici le résumé : dans le prolongement des mesures du décret n° 2008-754 du 30 juillet 2008 visant à favoriser la coexistence des différents usagers de la rue (démarche « code de la rue »), ce décret introduit dans le code de la route des dispositions relatives à la traversée des chaussées par les piétons, encadre la circulation de certains usagers sur les trottoirs et facilite la mise en place par les collectivités locales du « tourne-à-droite » aux feux tricolores pour les cyclistes. Le décret précise également les attributions des autorités compétentes sur les routes à grande circulation. Il permet en outre la création de carrefours giratoires à terre-plein central franchissable hors agglomération et la circulation de certains véhicules d’exploitation des routes et autoroutes sous certaines conditions. Enfin, deux mesures décidées par le comité interministériel de la sécurité routière du 18 février 2010 sont introduites : formation de sept heures pour les détenteurs de permis B souhaitant conduire une motocyclette légère ou un véhicule à trois roues de plus de 50 cm³ lorsqu’ils n’ont pas déjà suivi une formation de trois heures ou n’ont pas assuré un tel véhicule durant une certaine période ; instauration de sanctions pour conduite d’un véhicule débridé.

2 réponses à Nouvelles mesures de sécurité routière

  1. Dominique Paguessorhaye dit :

    La possibilité laissée aux piétons de traverser la chaussée presque n’importe où est une erreur. Cela sera à la source d’accidents car à l’origine de nombreux ralentissements intempestifs. De plus, on va rapidement s’apercevoir que de nombreux (jeunes?) piétons vont s’amuser à « faire comme si » ils allaient traverser …

  2. permis conduire dit :

    Le piéton ne peux pas vraiment traverser n’importe où. Le texte dit qu’il doit emprunter les passages piétons s’il en existe à moins de 50 mètres. La question des 50 mètres (c’est-à-dire 100 mètres sans passage piétons) était déjà inscrite dans le Code de la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *