Le plan vélo divise cyclistes et automobilistes

plan-velo

Afin d’encourager l’utilisation du vélo et de la marche, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a ajouté vingt mesures à son « plan d’action pour les mobilités actives ». Parmi toutes ces annonces, celle de l’indemnisation des usagers se rendant au travail en vélo suscite de nombreux débats.

Le plan vélo en pratique

Concrètement, le plan vélo imaginé par Frédéric Cuvillier a pour principal but d’encourager les cyclistes à sortir de chez eux : la plupart des mesures tendent, en effet, vers une circulation plus cadrée et plus sécurisée des deux-roues en ville. Ainsi, les voitures seraient autorisées à franchir une ligne blanche pour les dépasser, tout en devant plus systématiquement rouler à 30 km/h, pour éviter que les conséquences soient dramatiques en cas de collision. De plus, une indemnisation encourageant le vélo serait mise en place : chaque employé allant au travail en pédalant pourrait recevoir, de son entreprise, 0,25 centimes par kilomètre parcouru.

plan-velo2

Un plan contesté par les automobilistes

Si le plan de Frédéric Cuvillier a tout pour satisfaire et rassurer les cyclistes de nos villes, il reste incapable de faire l’unanimité : devant lui, les automobilistes semblent, en réalité, plus remontés que jamais. De nombreuses associations spécialisées dans le lobby de la voiture commencent à sortir de l’ombre, à l’image de l’automobile Club : son directeur, Roger Braun, qualifie ces mesures de « plan de guerre contre les automobilistes ». D’autre part, le délégué général de 40 millions d’automobilistes dénonce la dangerosité d’une banalisation de la limitation à 30 km/h : pour lui, cette loi est applicable aux endroits « dangereux » – si elle est généralisée, elle deviendra normale et encouragera, de cette façon, la baisse de vigilance des conducteurs. Si, à l’heure actuelle, nous n’en sommes qu’à des expérimentations, de nouvelles législations pourraient bien, d’ici quelques mois, changer les conditions de circulation pour cyclistes et automobilistes en ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *