Mauvaises habitudes au volant : les variantes entre pays

agressivite-volant

A l’heure où les campagnes de sensibilisation à l’égard des conducteurs peu scrupuleux se multiplient, une récente étude pointe du doigt les différences, d’un pays à l’autre, dans les mauvaises habitudes au volant. Klaxons, vitesse et agressivité : quels automobilistes sont les moins bons élèves ?

Premiers résultats d’une enquête de grande envergure

Menée dans sept pays d’Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Suède), l’enquête Ipsos pour la Fondation française Vinci Autoroutes interroge les conducteurs sur leurs habitudes au volant. Réalisée à grande échelle, cette investigation permet de souligner certaines tendances, communes à tous les pays interrogés. Ainsi, par exemple, tous condamnent – de façon unanime – la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de drogues diverses. Par ailleurs, dans tous les États, les automobilistes semblent, notamment grâce aux nombreuses campagnes de sensibilisation, conscients des risques associés à la vitesse excessive et à la somnolence, en particulier sur les autoroutes. Ensuite, côté agressivité au volant, les usagers ne sont pas plus sympathiques dans un pays que dans un autre : en effet, si les démonstrations de colère ne se font pas de la même manière partout (klaxon chez les uns, insultes chez les autres), on parvient à vite identifier des conducteurs généralement irritables.

klaxon

Les différences d’un pays à l’autre

Et si la conduite était – aussi –  affaire de culture ? C’est, en tous cas, la question soulevée par l’enquête Ipsos. En effet, d’un pays à l’autre, on observe des mauvaises habitudes plus ou moins fréquentes – faisant ainsi de certaines nationalités les spécialistes de telle ou telle faute au volant. Ainsi, si 63 % des Espagnols admettent klaxonner régulièrement – et de façon spontanée, plus de 70 % des Allemands et Suédois avouent ne pas respecter les distances de sécurité. Côté français, la faiblesse pourrait bien se situer dans le comportement, d’un point de vue plus général. En conclusion, c’est à la Suède que revient le palmarès de la meilleure conduite, pour la réputation de ses automobilistes, à la fois sereins et respectueux ; tandis que la France, quant à elle, semble devoir encore mener un combat continuel contre un phénomène très présent sur ses routes : l’agressivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *