Le succès des radars mobiles

radars-mobiles

Un an après leur mise en service, les radars mobiles témoignent d’une efficacité redoutable : déployés dans 18 départements français depuis 2013, ils recensent déjà 300 000 excès de vitesse. D’ici 2015, l’État prévoit de les multiplier par trois, afin de continuer à diminuer le nombre d’accidents de la route.

La révolution des radars mobiles

Baptisés « Serial flasheurs » à leur mise en place en 2013, les radars embarqués dans des voitures banalisées ont rapidement semé la terreur chez les automobilistes. En effet, l’effet est beaucoup plus dissuasif que celui des radars fixes : peu importe la route sur laquelle ils circulent, les automobilistes restent – en permanence – à la merci d’un contrôle de vitesse. De plus, Henri Prévost, délégué interministériel adjoint à la sécurité routière, se félicite des performances du dispositif : concrètement, environ 66 % des photos prises sont exploitables, contre 60 % pour les radars classiques. Ainsi, d’ici cet été, des radars embarqués circuleront dans tous les départements, portant à 300 le nombre de voitures équipées d’ici 2015.

radar2

Des conflits toujours présents

Naturellement, la mesure ne fait pas l’unanimité, surtout lorsque l’on prend en compte les revendications de l’association 40 millions d’automobilistes : pour eux, cette sévérité découle plus d’un besoin de recettes que d’une réelle préoccupation pour la sécurité routière. Toutefois, le gouvernement continue de se féliciter de la baisse de plus de 10 % des décès sur la route l’an dernier, tout en affirmant que le nombre de contraventions a baissé, ce qui montre l’effet dissuasif de la présence policière sur nos axes. Par ailleurs, dès cette année, le ministère de l’Intérieur souhaite expérimenter une baisse de 90 à 80 km/h sur certaines routes secondaires, réputées pour leur dangerosité. Là encore, les associations d’automobilistes expriment leur scepticisme : le risque en limitant la vitesse partout serait de diminuer la vigilance des conducteurs, ce qui pourrait aboutir à des accidents d’un autre genre, venant cette fois-ci de manques d’attention.

Une réponse à Le succès des radars mobiles

  1. Starbuck dit :

    Trois principes à ne surtout pas perdre de vue en cas de réception d’un formulaire CERFA suite à un relevé d’excès de vitesse vous concernant:

    – demander avant toute démarche la photo du véhicule flashé;

    – ne jamais payer de consignation;

    – aucune obligation de dénoncer le vrai chauffeur!

    En respectant ces trois règles impératives, vous êtes surs d’ échapper ainsi au moins au retrait de points sur votre P.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *