La conduite accompagnée dès 15 ans

conduite-accompagnee2

Si, à l’heure actuelle, la conduite accompagnée est légale dès l’âge de 16 ans, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) envisage d’abaisser l’âge limite à 15 ans. D’après lui, cette mesure permettrait de baisser considérablement le nombre d’accidents de la route.

La conduite accompagnée aujourd’hui

Depuis 1989, l’apprentissage anticipé de la conduite facilite, en France, l’obtention du permis de conduire. En effet, dès l’âge de 16 ans, les jeunes peuvent passer leur code de la route, en vue de commencer des leçons de pratique auprès d’un moniteur agréé. Ensuite, après une initiation d’une vingtaine d’heures aux principes de la conduite, le jeune apprenti continue, jusqu’à ses 18 ans, à s’entraîner avec ses parents. En effet, il est indispensable, afin de valider sa formation, d’avoir réalisé au minimum 3 000 km en compagnie du père, de la mère, ou de tout individu titulaire du permis depuis au moins cinq ans. Concrètement, de nombreux avantages rendent cette formule attrayante : si, dans un premier temps, on dispose de plus de temps pour l’apprentissage, on est, ensuite, considéré comme un conducteur plus averti. En conséquence, les assurances pratiquent des tarifs moins élevés auprès des individus ayant eu recours à cette alternative, tandis que la durée du permis probatoire est abaissée à deux ans au lieu de trois.

conduite-accompagnee

Des modifications futures

Satisfait de ce dispositif permettant, de façon nettement perceptible, de baisser le nombre d’accidents de la route en période de permis probatoire, l’État souhaite, dans sa prochaine réforme du permis de conduire, encourager davantage le recours à une formation anticipée. En effet, en autorisant la conduite accompagnée dès 15 ans – au lieu de 16, les candidats pourraient faire davantage de kilomètres. En l’occurrence, il s’agirait de préconiser un total de 4000 kilomètres, au lieu des 3000 actuellement obligatoires. A noter que cette modification permettrait, en outre, de limiter l’usage des deux roues, proposé dès l’âge de 14 ans : compte-tenu du nombre de décès attribué à ces moyens de transports, les conséquences de cette initiative pourraient, en conclusion, se révéler fortement vertueuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *