Radar feu rouge : des contraventions par dizaines

radar-feu-rouge2

Disposés dans des coins stratégiques depuis peu, certains radars feu rouge font, aujourd’hui, d’importants ravages. Ainsi, à Rouen, l’un d’entre eux flashe près de 50 fois par jour.

Les ravages du radar feu rouge

Si, en Seine Maritime, on compte 19 « cabines » et 16 radars « feu rouges », certains dispositifs se révèlent plus vicieux que d’autres. En effet, à l’intersection de l’avenue Jean Rondeaux et de la rue Brisout de Barneville, à Rouen, le radar feu rouge est particulièrement efficace puisqu’il photographierait, en moyenne, près de 50 véhicules en fraude par jour. Par ailleurs, les autres intersections contrôlées par ce type d’installations sont aussi sources de nombreuses contraventions : au boulevard des Belges, on recense une moyenne de 11,8 infractions par jour. Finalement, ces multiples contrôles automatiques contribuent, de jour en jour, à accroître la vigilance des automobilistes, afin de se préserver d’une contravention et, en parallèle, d’une perte de points sur le permis de conduire.

radar-feu-rouge

Des fautes graves punies en conséquence

S’il n’est plus à démontrer que le fait de griller un feu rouge implique de nombreux dangers, certains chauffards persistent et multiplient, de cette façon, les infractions pouvant mettre leurs vies – et celles des autres usagers – en péril. Pour cette raison, l’État se veut particulièrement répressif : grâce aux radars feu rouge, les autorités espèrent mieux discipliner les conducteurs pour, finalement, rouler sur des routes entièrement sécurisées. Concrètement, le radar feu rouge photographie le véhicule une première fois s’il franchit la ligne d’effet des feux pour, ensuite, effectuer un second cliché si celui-ci poursuit sa route. Par la suite, l’individu en infraction est sujet à une contravention généralement plutôt salée : griller un feu rouge coûte un total de quatre points sur le permis de conduire. Compte-tenu du succès de ces dispositifs et du nombre – toujours trop important – d’accidents en ville, d’autres radars feu rouge pourraient, dans les mois à venir, être installés un peu partout en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *